Mohamed VI a nommé un tortionnaire notoire au poste de wali de Guelmim-Smara

Omar Hadrami avec un autre "rallié" du Polisario, Brahim Hakim, fumant le cigare. Merci qui ?

Omar Hadrami avec un autre « rallié » du Polisario, Brahim Hakim, fumant le cigare. Merci qui ?

La plupart de ses victimes le connaissent. Ils savent ce qu’il a fait et de quoi il est capable. Une association marocaine de martyrs, disparus et séquestrés du Sahara, composée d’anciens militaires marocains prisonniers du Polisario, n’a jamais cessé de le signaler comme l’un des tortionnaires des camps de prisonniers militaires marocains à Tindouf. Et la Fondation France-Libertés a publié en 2003 un rapport dans lequel il est nommément signalé comme celui qui a ordonné l’exécution de deux militaires marocains qui avaient tenté de s’enfuir.

Pourtant, ce tortionnaire patenté, ancien fondateur du Polisario, se trouve être un très haut responsable du ministère de l’Intérieur… marocain.

Il s’agit de Mohamed Ali El Admi, alias Omar Hadrami, que le roi Mohamed VI vient de nommer il y a quelques jours wali de la région de Guelmim-Smara

Omar Hadrami est l’un des pires tortionnaires du Polisario. Mais voilà, depuis qu’il a été récupéré au début des années quatre-vingt-dix, le Makhzen l’a blanchi.

Maintenant, il n’est plus l’assassin féroce de soldats marocains que le régime avait expédié au Sahara pour défendre la patrie en danger face au Polisario. L’ex-polisarien Hadrami est devenu un patriote marocain. Et cela mérite bien qu’on oublie, de force si c’est nécessaire, qu’en matière de répression et d’assassinats Omar Hadrami n’a rien à envier au sanguinaire général Mohamed Oufkir.

En 2006, la revue française Bakchich le dépeignait ainsi :

Omar Hadrami le tortionnaire sans foi ni loi

L’autre Sahraoui de sa Majesté est, lui, franchement in-fré-qu-en-ta-ble. Le seul nom d’Omar Hadrami suffit à faire hurler de rage le CICR (Comité international de la Croix-Rouge), chargé de visiter les prisonniers de guerre de par le monde. Certains de ses membres ne se privent d’ailleurs pas de dire haut et fort que sa place est devant un tribunal pénal international. Comme l’attestent de nombreux et sordides témoignages, Hadrami a littéralement supplicié des opposants sahraouis au Polisario puis des prisonniers de guerre marocains lorsqu’il officiait à la tête des services militaires du Polisario et avant de rallier le Maroc à la fin des années 80.

L’année suivante, en 2007, le même Bakchich rappelait encore une fois la trajectoire professionnelle d’El Admi :

Mohamed Ali El Admi, est un horrible tortionnaire qui a sévi dans les années 80 dans les campements de réfugiés de Tindouf avant de rallier le Maroc. Connu sous le nom d’Omar Hadrami, il a aussi bien sauvagement torturé des soldats marocains faits prisonniers par le Front Polisario (qui lui feraient bien la peau aujourd’hui) que des prisonniers d’opinion Sahraouis pour lesquels il avait bâti un centre de tortures à Tindouf. Bref un personnage abject qui dispose d’un CV tout aussi abject et qui figure dans les « best of » du Comité International de la Croix-Rouge (CICR).

Mais s’il faut reconnaître une qualité à Hadrami c’est que dans la répression il s’est toujours montré « démocrate ». Il n’a pas tué seulement des marocains, il a aussi liquidé quelques uns de ses « frères » sahraouis.

Baba Sayed, le frère du mythique Mustapha El Ouali, le rappelait il y a quelques années dans une tribune.

Pendant plus d’une décennie, émettre la moindre critique à l’encontre de la direction sahraouie « bien guidée » ou sur les incartades de certains de ses membres, vouloir se démarquer sur tel ou tel aspect précis et bien déterminé de sa politique ou de ses orientations idéologiques, a été considéré par la puissante sécurité militaire, dirigée de main de fer par Hadrami, comme un acte de haute trahison à la patrie, punissable, dans certains cas, de la peine de mort.

Et c’est ce charmant monsieur que « Sidna » vient de nommer wali de Guelmim-Smara. Certains n’ont rien compris au scandale de Daniel Galvan, le pédophile gracié par la grâce de « Sidi ».

Merci beaucoup, Ya Moulay, pour les « martyrs », « disparus » et « séquestrés » du Sahara !

Badr Soundouss

Partagez nos articles sur les réseaux !

URL courte: http://www.demainonline.com/?p=29517

Posté par le 27/01/2014. inséré dans Qui c’est, celui-là ?, Sliders. Vous pouvez suivre les réponses de cet article à travers le RSS 2.0. Les commentaires et les pings sont actuellement fermés.

27 Commentaires pour “Mohamed VI a nommé un tortionnaire notoire au poste de wali de Guelmim-Smara”

  1. Ce roitelet prédateur, ce Benkirane marionnette, ce Hassad mouillé de partout, ces Généraux de papier, sont tous juste abominables.

  2. Curieux

    Dieu pardonne et la patrie pardonne et a bas les généraux algériens du sang

    • michel

      On voit que tu pardonnerais toi si demain on faisait des choses à ta femme. J’aime bien ça. Tu nous donnes l’adresse où elle crèche. Merci !

      • poutine

        A michel
        Les fils de soldats marocains torturés par ce bourreau comptent porter plainte devant le tribunal pénal international. Pour cela, ils ont créé une association et l’ont déjà contacté et le bourreau les suppliait de le pardonner. Mais, ils ne lâchent pas prise. La blessure se guérie mais laisse une cicatrice.
        Pour m’aligner à ton commentaire, file moi son adresse, puisque dieu pardonne et la patrie est indulgente. On risque rien.

    • ama7bouss n dawla

      Seuls les masochistes pervers,les cocus et les baisseurs de pantalons pardonnent à leurs malfaiteurs.Si tu es l’un(e)d’eux,vas rejoindre ce pourri sadique à Guelmim,il a sûrement d’autres tours dans son sac de pillard.Quant à parler de Dieu qui pardonne,crétin de lèche-c,qu’est ce qu’une créature peut bien faire de si mal à Dieu pour qu’Il lui pardonne?!N’est ce pas le Coran qui dit : »oeil pour oeil,dent pour dent »?Quant à parler de Patrie,tu dois être schizo:la patrie c’est le peuple souverain et celui-ci n’a jamais pardonné à ses bourreaux pour une simple raison:c’est qu’il n’existe pas.Ta patrie actuelle est une propriété privée aux mains d’une caste de traîtres néocolonialistes.

  3. poutine

    Voici sa biographie selon la dictature qui l’a embauché.

    Rabat, 24 janv. 2014 (MAP) – M. Mohamed Ali El Admi que SM le Roi Mohammed VI a nommé Wali de la région Guelmim-Smara, Gouverneur de la province de Guelmim, est né en 1949 à Assa. M. Mohamed Ali El Admi est titulaire d’une licence en sciences humaines obtenue en 1973.
    Le 17 janvier 1990, M. El Admi a été nommé gouverneur attaché à l’administration centrale du ministère de l’Intérieur, avant d’être nommé, le 25 janvier 1995, au poste de Gouverneur de la province de Kelaat des Sraghna puis Gouverneur de la province de Sidi Kacem (27 septembre 1998). Le 11 janvier 2002, il a été nommé Wali de la région Chaouia-Ouardigha, Gouverneur de la province de Settat, un poste qu’il a occupé jusqu’au 8 avril 2007, avant de regagner l’administration centrale du ministère de l’Intérieur en tant que Wali attaché.

    Le 1er mars 2010, M. El Admi a été nommé Wali chargé de la Promotion Nationale au Ministère de l’Intérieur, un poste qu’il a occupé jusqu’au 20 janvier 2014. Décoré du Ouissam Al Arch de l’ordre de chevalier, M. El Admi, est marié et père de quatre enfants.

    Entre 1973 et 1990, soit 17 années c’est le silence total, car il torturait et tuait.

    Une association des fils de martyrs et prisonniers du Sahara a été créée en vue de porter plainte contre Omar Hadrami et d’autres ex-dirigeants du Polisario bourreaux des marocains accueillis à bras ouvert par le tyran Hassan II. Il s’agit de Ibrahim Salem, Haddou Nafiae, Lahbib Ayoub et Ibrahim Hakim, selon l’information relayée par le site yabiladi.com. Le plus surprenant, c’est que Omar le bourreau menace de tout dévoiler à Rome s’il est traduit devant la cour pénale internationale.

    Si cette affaire arriverait à déranger la quiétude de M6 et devient l’affaire « Omar m’a torturer », il l’écarterait pour se la couler douce à l’abri des regards. La vie des soldats et leur calvaire c’est le dernier des soucis de M6, tant que ses généraux sont rassasiés.
    http://www.yabiladi.com/article-politique-656.html

  4. Républicain

    Rappelons qu’un Wali, sous le régime de la monarchie absolue, est le représentant personnel du despote dans la région qui lui est donnée à terroriser et à pressurer, au nom et avec la baraka et la bénédiction de Sa Mochesté, auquel tous les Walis-tortionnaires-pillards doivent allégeance et obéissance absolues.
    Ils n’ont aucun devoir, aucune ou responsabilité vis à vis du peuple marocain.
    Ce sont des instruments du mal qui se prosternent aux pieds du despote, sous le serment d’exécuter ses ordres l’échine courbée.
    Alors, pourquoi s’étonner de la nomination d’un Wali au passé sanguinolent ?

    Ils sont tous faits de la même glaise, de la même boue.
    Seulement, Hadrami, lui, il a les mains rouges d’un sang indélébile..
    Les autres sont couverts par le palais, car ces assassins du régime sont indispensables pour le trône et représentent le socle du trône démoniaque.
    Le Maroc n’est pas un Etat conventionnel où il y a des Institutions qui fonctionnent. C’est une organisation de malfaiteurs.

    Hadrami n’est qu’un Wali-tortionnaire-pillard, qui est la personnification d’Abou nahab en région, au même titre que les autres Walis.

  5. indigne'

    une association de malfaiteurs,de predateurs, de criminels tortionnaires qui ont assassine’ et qui n he’siteront pas a recidiver ,a piller le roi trouve ca normale de cotoyer un vulgaire assassin de soldats marocains qui ont ete tortures ,ex (yeux maintenus ouverts par des des sutures des paupieres et remplis de sable ) et autres actes commis par ce demon tel que castration des prisoniers marocains a tindouf y compris les sahrarouis marocain. SCANDALEUX ,meme s il est prepare pour une eventuelle autonomie. La meme histoire se repete apres la fausse independance et les faussaires de 11 janvier des collabos accedrnt aux posyes clefs avec la complicite du colon les vrais resistants qui ont combattu la France se tetrouvent pourchasses et liquides.

  6. Citoyen

    Le Despote Alaouite l’a sans doute recruté en toute connaissance de cause, pour bénéficier de sa large expérience dans le domaine de la torture et de l’humiliation des Marocains !

    • poutine

      L’embauche de cet assassin, c’est pour contrecarrer l’influence de Khalli-Henna Ould Errachid. M6 divisent les saharaouis pour les faire diluer dans la soupe populaire.

      • Citoyen

        Ah ! Ok ! M6 joue à l’équilibriste entre les tribus sahraouies sur les cadavres des soldats marocains qui ont servi de chair à canon pour que le trône alaouite ne vacille pas dans les années 70 !

  7. Citoyen

    Le Despote Alaouite l’a sans doute recruté en toute connaissance de cause, pour bénéficier de sa large expérience dans le domaine de la torture et de l’humiliation des Marocains !

    Cette question du Sahara ne sert que de diversion permanente pour maintenir le Peuple marocain sous la chape de plomb et l’empêcher de s’émanciper du régime despotique alaouite !

    Et les pions des deux côtés, opportunistes et arrivistes dans l’âme, profitent de ce statu quo et de cette situation comme des sangsues sans scrupules !

    Les cadres du Makhzen se font une réputation « patriotique » en faisant semblant de défendre l’intégrité territoriale pour gravir rapidement les échelons de l’appareil d’État !

    Et les cadres du Polisario font semblant de tenir tête au Makhzen en faisant du chantage avec la misère et la dignité d’un petit peuple pour finalement se faire recycler successivement par la machine bureaucratique du Makhzen dans des hauts postes une fois arrivés à maturité makhzénienne !

    Bref, tous font carrière sur le dos des moutons de Panurge du Maghreb et du Sahara, tant que cela arrange les Généraux et les Alaouites pour maintenir leur pouvoir despotique respectif !

  8. Citoyen

    Le Makhzen se sert de la détresse des réfugiés syriens pour régler ses comptes avec son pendant voisin de l’Est !

    Morocco, Algeria trade accusations over Syrians

    January 28, 2014 09:07 PM

    By Paul Schemm

    http://www.dailystar.com.lb/dailystar/Pictures/2014/01/28/245025_mainimg.jpg

    Morocco’s Foreign Minister Saad-Eddine Othmani (L) and Jordan’s FM Nasser Judeh (R) walk with Bahrain’s FM Sheikh Khalid bin Ahmed al-Khalifa (2nd L) as he talks with his member of delegation in the garden of the Montreux Palace hotel on their way to the second session of the Geneva-2 peace conference in Montreux January 22, 2014.(REUTERS/ Jamal Saidi)

    RABAT, Morocco: Morocco and Algeria, North Africa’s two most powerful countries and biggest rivals, are accusing each other of mistreating Syrian refugees.

    Morocco’s Interior Ministry issued an official statement Tuesday protesting what it said was the rise in expulsion of Syrian refugees onto Moroccan territory by Algeria.

    The statement said that between Sunday and Tuesday some 77 Syrians, including 18 women and 43 children had been expelled. The statement follows up on similar accusations in Moroccan media over the past week.

    The spokesman for Algeria’s Foreign Ministry, Amar Belani, said Thursday that the stories of expulsions were complete lies by the Moroccan « pseudo-media that specializes in nauseating bubbling of the anti-Algerian media swamp. »

    Algerian security forces along the border told the Algerian state news agency on Monday that in fact it was the Moroccans who were expelling Syrians into Algeria.

    « The gendarmes refused access to the national territory to Syrian refugees that the Moroccan authorities wanted to expel to Algeria, » said Col. Mohammed Boualleg. « It was after this refusal that the Moroccan authorities called on their media to wrongly accuse the Algerians of expelling Syrians. »

    Morocco is a major jumping off point for immigrants, usually from sub-Saharan Africa, seeking entry into Europe.

    In the past, when Morocco has caught Africans who entered from Algeria hoping to cross into Europe, it expelled them into the deserts along the border with Algeria.

    According to rights activists in Oujda, Morocco’s far eastern city near the Algerian border, most of the Syrian refugees cross the border voluntarily seeking to join relatives already in the country.

    « I can’t say what’s going on along the entire Moroccan-Algerian border, but this is what I have found from the testimonies I have gathered without being able to confirm or deny that Algerians are expelling Syrians, » said Mohammed Kerzazi, a member of the Moroccan Association for Human Rights in Oujda.

    « It’s above all a humanitarian drama because Morocco does not give them refugee status and there are more and more of them in Oujda since June 2013, » he added, estimating they were in the hundreds.

    Since the outbreak of the Syrian civil war in Syria in 2011, at least 2.4 million people have fled Syria, mostly to neighboring countries, according the UN High Commissioner for Refugees.

    AP

    http://www.dailystar.com.lb/News/Middle-East/2014/Jan-28/245617-morocco-algeria-trade-accusations-over-syrians.ashx#axzz2rj9E9PaS

  9. ama7bouss n dawla

    Un régime de criminels depuis le sommet jusqu’au dernier mokadem!Sous d’autres cieux,ce malfrat ex-polisarien serait déjà pendu ou aurait été la cible d’une balle ou d’une bombe vengeresse.Pourquoi,au maroc,dès qu’on parle d’arme à feu chez un type,tous les services de répression,secrets ou non,militaires ou civils,atterrissent sur le champ?Et bien,parceque tout ce beau monde a une peur bleue du peuple,parce que tous ces prédateurs ont commis des crimes et croient qu’ils sont visés par cette arme.Cet assassin bâtard et lâche de hadrami va continuer à torturer légalement ses frères du sud opposés au régime pour se rappeler au bon souvenir de sa gloire à Tindouf.J’espère que les braves Sahraouis à Smara vont le chasser à coups de pied dans le c.,comme ils l’ont fait à ses semblables que sont les pillards Hassad,Charki Draiss et Dkhil.Si j’ai un conseil à donner à ce chien de polisarien blanchi par sidou,c’est de se cacher à la vue de tout ancien soldat marocain prisonnier à tindouf ou de ses proches.

  10. Canadien

    Je me rappelle quand il a ete nomme Wali de Settat quelques soldats qui ont etaient liberes des camps de Tindouf sont revenus chez eux a Settat, ils ont demande du travail et ce meme Wali leur a donne un boulot a faire balayer les rues de Settat. Imaginer vous ils les tortures a Tndouf et les punis meme dans leur propre ville Settat. Dans quel monde ont vie.

  11. soraya

    Les Wali & les gouverneurs sont les extensions de sidna le divin, neveu du prophète, commandeur des croyants, rayon de lumière de l’islam & secrétaire général de Allah sur terre. A M E N.
    Ces makhzeni sont vraiment des extensions du divin, donc de son pouvoir parce qu’ils sont dirigés par le gouvernement du palais…celui qui veille a fin que tous les moutons de la bergerie du divin encaissent leur dose de fiel quotidien : abus de pouvoir, violences physique + morale & extorsions…en bref les walis sont les bergers qui administrent l’oppression dans la bergerie du PREDATEUR.
    Un extrait d’un Article d’un journal très instructif «…. Quant aux gouverneurs et autres walis de sa parfaite divinité le roi des pauvres, organisateurs et courroie de transmission de la répression et du déni de démocratie, ils donnent dans la surenchère et l’excès de zèle en remontant des informations du genre : nous appliquons à la lettre les instructions de sa majesté et veillons à ce que nos valeureux paysans surmontent la crise, que le roi, avant Dieu, fasse passagère! »

  12. Républicain

    –Momo6 a nommé un tortionnaire notoire au poste de wali de Guelmim/Smara–
    (C’est le titre de l’article et nous y répondons tous tout à fait normalement)

    Remarquez à quel point le régime traître nous a intoxiqués !!

    On ne se demande même pas, comme il serait naturel de le faire :
    -D’où lui vient ce pouvoir personnel de nomination à tous les postes de l’Etat ?
    -Comment s’était-il arrogé ce pouvoir absolu ?
    -Pourquoi l’Etat n’est-il pas accessible aux plus méritants parmi la population ?
    -Etc, etc….

    En 57 ans d’intoxication planifiée, le palais pense avoir réussi à neutraliser la capacité de résistance du peuple marocain.
    Inconsciemment peut-être, cette résistance est un peu diluée dans la peur, au point d’accepter que le despote puisse faire tout et n’importe quoi de notre pays. De nommer ses chiens de garde à tous les postes de responsabilités, de bloquer la route du pouvoir au peuple, et d’utiliser l’argent de l’Etat pour mener son train de vie de pauvre crétin cinglé.

    Mais la résistance d’un peuple peut être opprimée, enchaînée, mais jamais endormie. Elle est toujours en éveil. Elle va se déchaîner à l’arrivée du printemps de l’Atlas.

  13. Citoyen

    Réfugiés syriens expulsés : l’Algérie convoque à son tour l’ambassadeur du Maroc

    JEUDI 30 JANVIER 2014 / PAR FOUÂD HARIT

    http://www.afrik.com/local/cache-vignettes/L460xH306/arton37045-ef8a7.jpg

    L’Algérie a, à son tour, convoqué l’ambassadeur du Maroc à Alger. Les autorités ont exprimé leur « forte réprobation » suite aux présumées expulsions de ressortissants syriens vers le territoire marocain.

    Après la convocation mardi par les autorités marocaines de l’ambassadeur de l’Algérie à Rabat, c’était au tour de l’ambassadeur du Maroc à Alger d’être convoqué, ce mercredi, par le ministère algérien des Affaires étrangères. Aucune des deux parties n’est prête à prendre la responsabilité de l’expulsion de plus de 70 réfugiés syriens. D’un côté, les autorités marocaines accusent l’Algérie d’avoir refoulé ces réfugiés à la frontière, de l’autre, l’Algérie renvoie la balle à son voisin.

    Mardi, la ministre marocaine délégué aux Affaires étrangères, Mbarka Bouaida, a exprimé la « forte désapprobation du royaume du Maroc, suite à l’expulsion par les autorités algériennes vers le territoire marocain, entre dimanche 26 et mardi 28 courant, de plus de 70 ressortissants syriens », indique un communiqué du ministère.

    Une tentative de crisper les relations ?

    Dès le lendemain, l’Algérie a également exprimé, à l’ambassadeur marocain, sa « forte réprobation » suite à la nouvelle « provocation » du Maroc. « L’attention du diplomate marocain a été attirée sur le fait que l’Algérie réprouve fortement cette nouvelle provocation politiquement motivée et qu’elle déplore profondément cette tentative supplémentaire et gratuite de crispation d’une relation qui a déjà connu un sérieux dommage le 1er novembre dernier, lors de l’agression de l’enceinte consulaire algérienne à Casablanca », a indiqué le porte-parole du ministère algérien des Affaires étrangères, Amar Belani, dans sa déclaration à l’APS.

    Il a été également signifié aux autorités marocaines que l’Algérie n’avait « certainement pas besoin de donneur de leçon lorsqu’il s’agit de manifester concrètement sa sollicitude et son attention soutenue à l’égard des ressortissants syriens qui se trouvent temporairement sur son territoire, en tant qu’invités du peuple algérien qui les a accueillis spontanément avec sa générosité et son hospitalité coutumières ».

    Pour rappel, dimanche dernier, les gardes-frontières algériens (GGF), avaient refusé l’accès sur le sol algérien à des réfugiés syriens qui, selon les autorités algériennes, ont été refoulés par le Maroc. De leur côté, les autorités marocaines affirment que ces réfugiés étaient présents en Algérie et conduits vers la frontière marocaine. Le ministère marocain des Affaires étrangères avait d’ailleurs déploré « profondément cet acte inhumain, d’autant plus qu’il s’agit de femmes et d’enfants dans une situation de vulnérabilité extrême ».

    http://www.afrik.com/refugies-syriens-expulses-l-algerie-convoque-a-son-tour-l-ambassadeur-du-maroc

  14. Citoyen

    « Le Maroc instrumentalise la détresse des Syriens »
    par radinrue.com

    http://www.radinrue.com/local/cache-vignettes/L500xH375/arton9134-67dc3.jpg

    Un haut responsable algérien a estimé, dans une déclaration à Algeriepatriotique qu’« il est honteux de constater que certains ne reculent devant aucune vilenie comme celle qui consiste à instrumentaliser la détresse de nos frères syriens à des fins infâmes de propagande ».

    http://www.radinrue.com le XXIX – I – MMXIV, 09h01, par Lina S.

    Ce haut responsable ajoute que « l’Algérie ne s’abaissera pas à un tel niveau d’ignominie et nous ne répondrons plus à ces basses provocations, car ces pauvres réfugiés syriens sont raflés au Maroc et entassés de manière inhumaine de l’autre côté de la frontière, pour servir de matière première humaine à la machine de propagande de nos voisins ».

    La déclaration du haut responsable algérien fait suite au refus, par les gardes-frontières algériens, surveillant la bande frontalière algéro-marocaine, l’entrée sur le sol algérien à des ressortissants syriens, refoulés par les autorités marocaines. « Les GGF ont refusé l’accès sur le territoire national à des réfugiés syriens que les autorités marocaines voulaient expulser vers l’Algérie », a indiqué à l’APS le colonel Boualleg Mohamed.

    « C’est suite à ce refus que les autorités marocaines avaient fait appel à leurs médias pour accuser à tort les autorités algériennes d’avoir refoulé ces Syriens, alors qu’en réalité ils se trouvaient sur le territoire marocain », a-t-il expliqué.

    Le colonel Boualleg Mohamed a, par ailleurs, rappelé que « lorsque les gardes-frontières algériens interceptent des personnes tentant de s’introduire illégalement sur le territoire national, elles sont immédiatement arrêtées et présentées devant la justice et non refoulées vers le territoire du pays voisin ». Le nombre de refugiés syriens présents dans la wilaya de Tlemcen est estimé entre 250 à 300 personnes, indique-t-on de source sécuritaire.

    Ils bénéficient régulièrement d’aides octroyées par le comité de wilaya du Croissant-Rouge algérien (CRA), d’associations caritatives et de citoyens, a-t-on constaté sur place. Jeudi dernier, l’Algérie a démenti, par la voie du porte-parole du ministère des Affaires étrangères, Amar Belani, avoir refoulé des ressortissants syriens qui se trouvent sur son territoire. Un site électronique marocain a rapporté une information prétendant que l’Algérie avait refoulé des ressortissants syriens vivant sur son territoire. « Je démens catégoriquement cette information mensongère et j’insiste sur le fait qu’il ne faut accorder aucun crédit aux allégations malveillantes déversées, quotidiennement, par ces pseudo-magazines électroniques d’un pays voisin qui se sont spécialisés dans le clapotis nauséabond du marécage médiatique anti-algérien », avait affirmé M. Belani dans une déclaration à l’APS.

    « L’Algérie ne refoule pas les ressortissants syriens qui se trouvent sur son sol, car, comme le soulignait encore récemment le ministre des Affaires étrangères, Ramtane Lamamra, ces derniers ont été accueillis dans un élan spontané de solidarité et de fraternité en Algérie, que nous leur souhaitons un bon séjour dans la dignité parmi nous et un retour dans les meilleurs délais dans leur pays, dès que les conditions sécuritaires seront réunies », a précisé le porte-parole du MAE.

    LS/RR/

    http://www.radinrue.com/article9134.html

    • ama7bouss n dawla

      Vous vous trompez d’article ou de site ou des deux,Citoyen.On donne nos avis modestes sur un ancien criminel de guerre qui a torturé et tué nos soldats à Tindouf et qui,par un diktat divin de Momo 6,est nommé wali à Smara.Vous,vous parlez de fugitifs Syriens chassés de part et d’autre de la frontière algero-marocaine!Quel lien?

      • Citoyen

        Pourquoi ?! Parce qu’il faut un lien direct ?!

        Mais alors, quel lien ou plutôt quel rapport entre un «ama7bouss n dawla » [ un prisonnier d’État ] et un Citoyen libre de ses choix et de ses actes ?!

        Ne le prenez pas mal ! Je rigole, bien sûr !

        Il ne vous aura pas échappé qu’il y a un Webmaster qui gère le site !

  15. soraya

    Les Wali & les gouverneurs sont les extensions de sidna le divin, neveu du prophète, commandeur des croyants, rayon de lumière de l’islam & secrétaire général de Allah sur terre. A M E N.
    Toutefois, Ces makhzeni sont vraiment des extensions du divin, donc de son pouvoir parce qu’ils sont dirigés par le gouvernement du palais…celui qui veille a fin que tous les moutons de la bergerie du divin encaissent leur dose de fiel quotidien : abus de pouvoir, violences physique + morale & extorsions…en bref les walis sont les bergers qui administrent l’oppression dans la bergerie du PREDATEUR.
    Un extrait d’un Article de journal «…. Quant aux gouverneurs et autres walis de sa parfaite divinité le roi des pauvres, organisateurs et courroie de transmission de la répression et du déni de démocratie, ils donnent dans la surenchère et l’excès de zèle en remontant des informations du genre : nous appliquons à la lettre les instructions de sa majesté et veillons à ce que nos valeureux paysans surmontent la crise, que le roi, avant Dieu, fasse passagère! »

  16. houssa

    cette fois-ci vous l’avez bien dans le …, ollah ila catrwro f’… lmiyate
    je me demande bien ce que vous allez devenir aprés ça,

  17. Citoyen

    @poutine

    Ah ! Ok ! M6 joue à l’équilibriste entre les tribus sahraouies sur les cadavres des soldats marocains qui ont servi de chair à canon pour que le trône alaouite ne vacille pas dans les années 70 !

  18. houssa

    tu est debile ou quoi? tu n a rien trouver a me repondre que ca, la vous ete vraiment perdus
    Au faite, comment va le vieux chnok? il pourra vraiment ce presenter sans la chaise roulante.

    salut

  19. Diogène

    Je n’ai pas voulu réagir à chaud,concrnant la condamnation quasi-unanyne de ce bonhomme(hadrami ou El-admi).En faire un bouc-émissaire est très facile.Avez vous oublié qu’il y des tortionnaires de tous bords?Vous etes vous jamais demandé quel était le sort des prisonniers polisariens?Vous me faites rigoler,vous les ames sensibles.Je me rappelle bien la réponse donnée par Ali Najab,pilote de chasse dont l’avion a été descendu par un missile polisarien dans les années 70.Après sa libération,il a été interviewé par une speakerine de la TVM.A la question ,bete ou naive :as-tu été torturé par les « mortazi9as'(mercenaires)?Il a répondu,tout naturellement: croyez-vous qu’ils allaient m’accueillir avec des fleurs ,moi qui passait mon temps à les bombarder ?

Les commentaires sont fermés

Connexion | Demain online Copyright 2014