Yasmina Baddou et Ali Fassi Fihri possèdent bien deux appartements à Paris

Yasmina Baddou, heureuse comme une propriétaire d’appartements de luxe à Paris

L’ex-ministre de la santé Yasmina Baddou possède bien deux appartements à Paris. Et pas n’importe où SVP ! Mme Baddou, épouse de M. Ali Fassi Fihri, directeur général de l’Office national de l’électricité et de l’eau Potable (ONEE) et membre éminent de la deuxième famille régnante des Fassi, possède deux appartements dans le très exclusif 8e arrondissement de Paris.

Les deux appartements se trouvent au 48 rue Bassano pour le premier, et au 15 rue Magellan le second. Ces deux modestes pieds-à-terre se trouvent à quelques mètres seulement de l’avenue des Champs Elysées, situé dans l’un des quartiers les plus chers de France, et même du monde. A Paris, la crise de l’immobilier n’a pas eu lieu. Au contraire, les prix ont même augmenté substantiellement ces dernières années.

Bienvenue chez Yasmina et Ali au 48 rue Bassano, dans le 8e arrondissement de Paris (Photo Google Satellite)

Selon l’hebdomadaire Al Ousboue Assahafi qui a publié l’information, les deux appartements appartiennent à Yasmina Baddou et à son mari Ali Fassi Fihri, qui outre l’ONEE, dirige également les destinées de la Fédération royale marocaine de football (FRMF).

…. et au 15 rue Magellan, toujours dans le 8e arrondissement de Paris (Photo Google Satellite)

Le prix du mètre carré dans cette zone a été placé par les professionnels du secteur dans une fourchette allant de 7383 euros à 12354 euros (entre 82 000 et 137 000 DH).

Comment Yasmina Baddou et Ali Fassi Fihri ont-ils pu payer ces deux très chers appartements avec leurs salaires de hauts fonctionnaires ? Et pourquoi elle avait démenti posséder deux appartements à Paris quand elle fut rendue publique avant l’été ? C’est vraiment la question que doivent se poser les autorités marocaines.

En 2011, le quotidien Al Massae dirigé alors par Rachid Niny avait publié, preuves à l’appui, l’histoire d’un deal illégal entre l’Office nationale d’électricité (ONE, ancêtre de l’ONEE), dirigé par Ali Fassi Fihri, et le cabinet Media Consulting, une société dirigée par Karim Bouzida un homme de paille de l’actuel conseiller royal Fouad Ali El Himma. Pour la somme de 7 millions 500 000 dirhams d’argent public, Mena Media consulting, une boite de connmunication totalement inconnue au bataillon de la profession, se chargeait de la communication de l’ONE.

On a le droit de deviner où est partie une partie de cet argent.

Partagez nos articles sur les réseaux !

URL courte: http://www.demainonline.com/?p=22854

Posté par le 16/11/2012. inséré dans Notre Maroc, Sliders. Vous pouvez suivre les réponses de cet article à travers le RSS 2.0. Les commentaires et les pings sont actuellement fermés.

31 Commentaires pour “Yasmina Baddou et Ali Fassi Fihri possèdent bien deux appartements à Paris”

  1. poutine

    Et pourquoi elle avait démenti posséder deux appartements à Paris quand elle fut rendue publique avant l’été ?

    Parce qu’il n’y a pas de preuves qu’ils possèdent effectivement ces deux appartements. Et si c’est le cas où sont les preuves de leur acquisition d’une manière illégale?

    En plus, si tout cela est vrai, soyez tranquille, il n y aura pas de poursuites. Le clan El Fassi est solidaire. On touche pas à l’un des nôtres.

  2. Républicain

    Mais qui de nos brigands avec un brin de pouvoir qui n’est pas voleur ? C’est la normalité au sein du régime pourri de Sa Mochesté !

    Qu’est-ce qu’un million d’euros pour un ministre marocain pour acheter un appartement à Paris ? Le vol des biens publics, la corruption et l’extorsion de la population sont organisée en pyramide dans les différents ministères, et le ministre au sommet se taille la part du lion dans ce racket.
    On serait saisi de surprise si le service des cadastres à Paris publiait les noms de tous les politicards marocains qui possèdent des biens immobiliers dans cette ville.

    Ils ont pris exemple sur leur maître H2, exemple suprême de vénalité et d’immoralité, qui a détourné de l’argent à tours de bras pour acheter des châteaux et des résidences à l’étranger. Alors, pourquoi pas les autres ?
    Lorsque tout le régime est avarié, putréfié, il faut s’attendre à ce que chaque élément soit également pourri, non ?

  3. rachidoc1

    Sur cette photo, elle est plus belle que son mari

  4. rachidoc1

    yechouini fik…. va- t- elle dire

  5. Samya

    Deux appartements à Paris ne sont que de la poussière aux yeux de nos malheureux pauvres!

    Ce qui est bizarre dans cette histoire, ce couple bâti sur des intérêts particuliers, il a déjà imaginé le pire! En cas de divorce, leurs biens sont déjà séparés, épargnant aux juges français toute la suite que pourrait entrainer la fin d´une relation mafieuse, sans oublier que Yasmina et Ali Al Fihri, ils se permettent se faire gérés par la tradition catalane, avant toute morale ou principes musulmans!

    @Poutine!

    Tu joues avec les mots, puisant dans les secrets et biographie du légendaire George Pâques!

    Bon Schabatt aux juifs issus de l´école d´Abraham Serfati et d´autres fidèles braves amis.

    Samya

  6. Schuckberry

    Pendant ce temps on fait diversion sur la toute petite corruption loin de celle des hautes sphères du pouvoir impuni

  7. Félicité

    Regarde, ô peuple, s’il n’est pas temps de justifier l’Auteur des êtres en te créant un sort plus conforme à sa justice, à sa bonté.
    Tu dis : J’ai froid; et, pour réchauffer tes membres amaigris, on les étreint de triples liens de fer.
    Tu dis : J’ai faim; et on te répond: Mange les miettes balayées de nos salles de festin.
    Tu dis : J’ai soif; et l’on te répond : Bois tes larmes.
    Tu succombes sous le labeur, et tes maîtres s’en réjouissent; ils appellent tes fatigues et ton épuisement le frein nécessaire du travail.
    Tu le plains de ne pouvoir cultiver ton esprit, développer ton intelligence; et tes dominateurs disent : C’est bien ! il faut que le peuple soit abruti pour être gouvernable.
    En certains temps et certains pays, l’homme est devenu propriété de l’homme; on a trafiqué de lui, on Ta vendu, acheté comme une bête de somme.
    En d’autres pays et d’autres temps, sans lui ôter sa liberté, on a fait en sorte que le fruit de son travail revînt presque en entier à ceux qui le tenaient sous leur dépendance. Mieux eût valu pour lui un complet esclavage. Car le maître au moins nourrit, loge, vêtit son esclave, le soigne dans ses maladies, à cause de l’intérêt qu’il a de le conserver. Mais celui qui n’appartient à personne, on s’en sert pendant qu’il y a quelque profit à en tirer, puis on le laisse là. A quoi est-il bon lorsque l’âge et le labeur ont usé ses forces? à mourir de faim et de froid au coin de la rue. Encore son aspect choquerait-il ceux qui ont toutes les joies de la vie. Peut-être leur dirait-il quand ils passent: Un morceau de pain pour l’amour de Dieu! Cela serait importun à entendre.
    On le ramasse donc et on le jette dans un de ces lieux immondes, de ces dépôts de mendicité, comme on les appelle, qui sont comme l’entrée de la voirie.
    Partout l’amour excessif de soi a étouffé l’amour des autres. Des frères ont dit à leurs frères: Nous ne sommes pas de même race que vous. Notre sang est plus pur, nous ne voulons pas le mêler avec le vôtre. Vous et vos enfants, vous êtes à jamais destinés à nous servir.
    Ailleurs, on a établi des distinctions fondées non sur la naissance, mais sur l’argent.
    Que possédez-vous? — Tant. — Asseyez-vous au banquet social: la table est dressée pour vous. Toi qui n’as rien, retire-toi. Est-ce qu’il y a une patrie pour le pauvre ?
    Ainsi la fortune a marqué lès rangs, déterminé les classes. On a eu des droits de toute sorte, parce qu’on était riche; le privilège exclusif de prendre part à l’administration des affaires de tous, c’est-à-dire de faire ses propres affaires aux dépens de tous, ou de presque tous.
    Les prolétaires, ainsi qu’on les nomme avec un superbe dédain, affranchis individuellement, ont été en masse la propriété de ceux qui règlent les relations entre les membres de la société, le mouvement de l’industrie, les conditions du travail, son prix et la répartition de ses fruits. Ce qu’il leur a plu d’ordonner, on l’a nommé loi, et les lois n’ont été pour la plupart que des mesures d’intérêt privé, des moyens d’augmenter et de perpétuer la domination et les abus de la domination du petit nombre sur le plus grand.
    Tel est devenu le monde lorsque le lien de la fraternité a été brisé. Le repos, l’opulence, tous les avantages pour les uns; pour les autres la fatigue, la misère, et une fosse au bout.
    Ceux-là forment, sous différents noms, les classes supérieures, les classes élevées; de ceux-ci se compose le peuple.
    Ainsi, en chaque pays, tous ceux qui fatiguent et qui peinent pour produire et répandre les productions, tous ceux dont l’action tourne au profit de la communauté entière, les classes les plus utiles à son bien-être, les plus indispensables à sa conservation, voila le peuple. Ôtez un petit nombre de privilégiés ensevelis dans la pure jouissance, le peuple c’est le genre humain.
    Sans le peuple nulle prospérité, nul développement, nulle vie; car point de vie sans travail, et le travail est partout la destinée du peuple.
    Qu’il disparût soudain, que deviendrait la société? Elle disparaîtrait avec lui, il ne resterait que quelques rares individus dispersés sur le sol, qu’alors il leur faudrait bien cultiver de leurs mains. Pour vivre, ils seraient immédiatement obligés de se faire peuple.
    Or dans cette société presque uniquement composée du peuple, et qui ne subsiste que par le peuple, quelle est la condition du peuple? Que fait-elle pour lui?
    Elle le condamne à lutter sans cesse contre des multitudes d’obstacles de tout genre qu’elle oppose à l’amélioration de son sort, au soulagement de ses maux; elle lui laisse à peine une petite portion du fruit de ses travaux; elle le traite comme le laboureur traite son cheval et son bœuf, et souvent moins bien ; elle lui crée, sous des noms divers, une servitude sans terme et une misère sans espérance.
    En sera-t-il donc toujours ainsi? Cette multitude est-elle destinée à parcourir perpétuellement le cercle des mêmes douleurs? N’a-t-elle rien à attendre de l’avenir?
    Sur tous les points de la route tracée pour elle à travers le temps, ne sortira-t-il jamais de ses entrailles qu’un lamentable cri de détresse? Y a-t-il en elle ou hors d’elle quelque nécessité fatale qui doive jusqu’à la fin lui interdire un état meilleur? –Dieu- l’a-t-Il condamnée à souffrir également toujours?
    Quelques-uns disent : Vous êtes en naissant destinés au supplice; ici-bas, votre vie n’est que cela et ne doit être que cela. Mais le supplice, ce sont eux qui le font, et parce qu’ils ont fondé leur bien à eux sur le mal des autres, ils voudraient persuader à ceux-ci que leur misère est irrémédiable, et qu’essayer seulement d’en sortir serait une tentative aussi criminelle qu’insensée.
    N’écoute pas cette parole menteuse…

    Félicité de Lamennais –

  8. Félicité

    La félicité parfaite à laquelle tout être humain aspire, n’est pas, il est vrai, de ce monde. Vous y passez pour atteindre un but, pour remplir des devoirs, pour accomplir une œuvre; le repos est au-delà, et c’est maintenant le temps du travail. Ce travail néanmoins, selon le dessein de celui qui l’impose, n’est point un châtiment continuel à subir; mais, autant que le permet l’effort qu’il nécessite, un bien réel quoique mélangé, un commencement de la joie qui, dans sa plénitude, en est le terme.
    Nous ressemblons au laboureur; il sème à l’entrée de l’hiver et ne recueille qu’en automne. Toutefois sa fatigue est-elle sans douceur, et le contentement ne germe-t-il pas avec l’espérance dans ses sillons?
    La misère, qu’on vous dit être irrémédiable, vous avez au contraire à y remédier. Et puisque l’obstacle n’est pas dans la nature, mais dans les hommes, vous le pourrez sitôt que vous le voudrez ; car ceux dont l’intérêt, tel qu’ils le comprennent faussement, serait de vous en empêcher, que sont-ils près de vous? Quelle est leur force? Vous êtes cent contre chacun d’eux.
    Si jusqu’ici vous n’avez recueilli que si peu de fruit de vos efforts, comment s’en étonner? Vous aviez en main ce qui renverse, vous n’aviez pas dans le cœur ce qui fonde. La justice vous a manqué quelquefois, la charité toujours.
    Vous aviez à défendre votre droit : vous avez, ou l’on a souvent attaqué en votre nom le droit d’autrui. Vous aviez à établir la fraternité sur la terre, le règne de Dieu et le règne de l’amour : au lieu de cela, chacun n’a pensé qu’à soi, chacun n’a eu en vue que son intérêt propre. La haine et l’envie vous ont animés. Sondez votre âme, et presque tous vous y trouverez cette pensée secrète : « Je travaille et je souffre, celui-là est oisif et regorge de jouissances. Pourquoi lui plutôt que moi? » Et le désir que vous nourrissez serait d’être à sa place, pour vivre comme lui et agir comme lui.
    Or, ce ne serait pas là détruire le mal, mais le perpétuer. Le mal est dans l’injustice, et non en ce que ce soit celui–ci plutôt que celui-là qui profite de l’injustice.
    Voulez- vous réussir? Faites ce qui est bon par de bons moyens. Ne confondez pas la force que dirigent la justice et la charité avec la violence brutale et féroce.
    Voulez-vous réussir? Pensez à vos frères autant qu’à vous. Que leur cause soit votre cause, leur bien votre bien, leur mal votre mal. Ne vous voyez vous–mêmes et ne vous sentez qu’en eux. Que votre insouciance se transforme en sympathie profonde, et votre égoïsme en dévouement. Alors vous ne serez plus des individus dispersés dont quelques-uns mieux unis font tout ce qu’ils veulent. Vous serez un, et quand vous serez un, vous serez tout; et qui désormais s’interposera entre vous et le but que vous voulez atteindre? Isolés à présent parce que chacun ne s’occupe que de soi, de ses fins personnelles, on vous oppose les uns aux autres, on vous maîtrise les uns par les autres: quand vous n’aurez qu’un intérêt, une volonté, une action commune, où est la force qui vous vaincra ?
    Mais comprenez bien quelle tâche est la vôtre, sans quoi vous échoueriez toujours.
    Ce n’est point de vous faire individuellement un sort meilleur; car la masse resterait également souffrante, et rien ne serait changé dans le monde. Le bien et le mal y subsisteraient en même proportion ; ils y seraient seulement, quant aux personnes, distribués différemment. L’un monterait, l’autre descendrait, et ce serait tout.
    Ce n’est point de substituer une domination à une autre domination. Qu’importe qui domine? Toute domination implique des classes distinctes, par conséquent des privilèges, par conséquent un assemblage d’intérêts qui se combattent, et, en vertu des lois faites par les classes élevées pour s’assurer les avantages de leur position supérieure, le sacrifice de tous ou de presque tous à quelques-uns. Le peuple est comme l’engrais de la terre où elles prennent racine.
    Votre tâche, la voici; elle est grande. Vous avez à former la famille universelle, à construire la Cité de Dieu, à réaliser progressivement, par un travail ininterrompu, son œuvre dans l’humanité.
    Lorsque, vous aimant les uns les autres comme des frères, vous vous traiterez mutuellement en frères; que chacun, cherchant son bien dans le bien de tous, unira sa vie à la vie de tous, ses intérêts à l’intérêt de tous, prêt sans cesse à se dévouer pour tous les membres de la commune famille, également prêts eux-mêmes à se dévouer pour lui, la plupart des maux sous le poids desquels gémit la race humaine disparaitront, comme les vapeurs qui chargent l’horizon se dissipent au lever du soleil; et ce que Dieu veut s’accomplira , car sa volonté est que l’amour unissant peu à peu, d’une manière toujours plus intime , les éléments épars de l’humanité, et les organisant en un seul corps, elle soit une comme Lui-même est Un.

    Félicité de Lamennais –

  9. Skeptikos

    Arretez d’accuser cette honorable madonna,car Mohamed 6 risque de la wissamiser(wissam achcharaf min darajat fariss)ainsi que son « gentil » et fidèle mari.Et tout ça pour que vous creviez de jalousie(tmoutou b’ssem) car les gens du makhzen sont inattaquables aux yeux du palais

  10. M'hammed Alaoui Yazidi

    La mamelle du Makhzen est intarissable en générosité. Son lait rend insatiable le plus intègre des humains.Quand on y goûte, on perd ses repères.

  11. nadir

    Et encore chui sure que ce couple de malfrats en veut aux chefs d’Etats,familles de ce qu’on appelle France-afrique qui ont presque tous un pied-sur-terre ou hotels particuliers sur Avenue FOCH dans le 16ème arrondissement, considérée comme l’adresse parisienne la plus prestigieuse et trés convoitée notamment par les impunis gros escros chefs d’Etats arabo-africains.

  12. Hamid

    Et comment voulez-vous que les caisses de l’état ne souffrent pas de déficit il y a des trous partout .Mais soyez tranquilles :les pauvres sont là pour remédier à la chose.

  13. ABendaoud

    je suis un garcon de cafe et j ai 2 appartements a Paris mieux situées que cela.
    Arretez de croire q_u’etre SDF c ‘est etre un bon Marocain. Il n’a aucune logique dans la pluaprt de vos articles à part bien sur assassiner le caractere des gens qui ne sont pas d’accord avec vous.Vous pouvez bien sur me censurer encore pour continuer à penser que vous etes la voix de son maitre .ceci dit vopus restez un magazine assez interressant.

    • poutine

      Un garçon de café avec deux appartements chic à Paris. T pas de la famille AL Fassi par hasard?

      Va raconter ça au fisc français et tient moi au courant.

  14. Républicain

    Ces 2 appartements sont dans le même building, qui fait l’angle des rues Bassano et Magellan, à qlq mètres des Champs Élysées, si on regarde un plan de la ville de Paris. Elle se propose certainement de faire tomber un mur de séparation pour grouper les deux appartements parce que 100M2 à Paris ne suffisent pas à des pilleurs des caisses de l’État du Maroc.

    Sur la photo, elle est plus belle que son mari, comme l’a signalé Rachidoc1…….Hahaha…….mais elle n’a pas l’air de connaître l’hygiène corporelle féminine telle que l’électrolyse pour effacer sa moustache naissante ou sa verrue insipide, ni la classe de savoir porter une belle coiffure……Par contre, elle possède l’art inné de chaparder l’argent de l’État, comme ceux de son extraction, dissimulés dans les arcanes du système, pour ronger le pays comme des rats de gouttières.

  15. kiri

    et ça choque qqun ????
    premièrement – combien touche fassi fihri et sa femme ? leurs salaires ?
    deuxièmement – ils ont été ministres et magouilleurs au frais de l’Etat ! donc avec tout ce qu’ils ont piqué … c normal qu’ils aient deux appartements sur Paris !
    Et je suis sure que ça ne s’arrete pas à là ….
    Mais bon c’est comme ça au Maroc et ds le Monde pourri de la politique, surtout en Afrique, ne soyons pas choqués mes freres … c NORMAL !

    • anti-abrutis

      « surtout en Afrique »a dit la vache kiri.Donc,on n’a pas à se plaindre,puisque ça existe en Afrique et le Maroc se trouve lui aussi en Afrique.Belle démonstration d’un makhzenien sournois et m’jebbed

  16. reddial

    une autre question :
    comment ont ils pu faire sortir l’argent ayant servi à cet achat du maroc , et en devise SVP…parce que à ma connaissance il faut payer en Euro si on veut achetter quelque chose en france !
    quand on sait que n’importe quel citoyen lambda désirant voyager à l’étranger n’as droit qu’à une somme dérisoire en devises pour subvenir à ses besoins, je me pose cette question !
    et ils osent nous marteler que le Maroc n’as plus de réserves en devises suffisantes pour faire face à ses importations !!!!
    comprend qui veut !

  17. h.benalmadani

    Deux apparts en France ?Mais combien en Espagne?

  18. idriss

    une grande partie des appels d’offres de l’one sont attribués à des société française qui corrompe nos dirigeant y compris LE ROI que dieu le glorifie sur nous pour nous dilapider . quelle honte

  19. Youb

    Deux apparts en France ?Mais combien en Espagne? Ya 7asrah 3lik ya h.benalmadani ! les vautours planeurs sont partout , et des fois ils oublient qu’ils ont acheté et possèdent des « Igloos » aux pôles…
    Un exemple tiré du pays voisin (puisqu’ils font partie de la même famille des gerfauts ), L’ancien wali (pourtant un walou!) Cherif rahmani avait recruté des experts pour recenser ses biens . Il n’avait aucune idée sur les biens immobiliers qu’il possédait dans 12 pays d’Europe (sans compter ceux qu’ils a dans son pays). Concernant Yasmina Baddou et Ali Fassi Fihri c’est kif kif ! Dans cet article on prétend nous montrer la lune , alors qu’on nous met le doit dans l’œil. Zyeutez ici pour voir ce que peut cacher la lune (deux appartements)…

    • Skeptikos

      « Un exemple tiré du pays voisin »,dis plutot »Un exemple tiré de mon pays ».A-tu honte de dire que tu es algérien?Celui qui renie son pays est un batard.Point barre

      • Youb

        Si tu traites les gens de bâtard c’est que tu es … Ce sont tes interventions chargées d’insutes de vanu pieds et d’insanités qui te classent dans cette catégorie . Si tu n’es pas l’ivrognedu forum caché sous une autre burqa. « tes deux lignes ressemblent à ceux de l’ignare abruti)…

  20. Citoyen

    Aha ! Les Fassi-Fihri-Baddou préparent bien leur somptueuse retraite à Paris, au cas où !

    Les membres éminents de la seconde famille régnante au pays du despotisme moyenâgeux ont tout simplement peur des lendemains incertains comme leurs complices de la première famille régnante !

    Ces très chères chics résidences parisiennes ont sûrement été payées par les commissions qu’ils ont reçu sur des commandes de médicaments qui n’ont jamais été honorées et par le détournement de multiples aides financières européennes pour des projets d’électrification et d’eau potable faussement facturés aux entreprises parisiennes et dont certains n’ont jamais vu le jour…

  21. Anonyme

    Vous parlez de ces deux il faut voir combien d’algériens qui ont des appartements en France. Ils critiquent la France mais, ils sont les premiers a aller à Paris et posséder des biens.

  22. touzani

    la quasi totalité des « dignitaires »des ex colonies françaises se payent un pied à terre dans la métropole coloniale Paris et même dans les provinces!!qu ils soient des opposants ou des lèches Q,la famille oufkir,basri,diouri ,yousssoufi,les fassi fihri,les benjelloun,barkallilet benaallou (les voleurs de l ONDA)et parmi ce beau monde il,y a les prêtes n oms de la famillé règnante,le chateau de Betz est trop voyant ainsi que la ferme de Dreux,alors il a fallu faire appel à des magouilleurs qui ont un pied à terre en france aux USA pour jouer au monopoly avec l argent du peuple!
    ce qui serait intérressant de connaitre ce sont les biens immobiliers des sbires militaires comme benslimane par le truchement de ses filles et ses gendres et les autres fils de génraux et colonels de chambre!!
    moralité la france métropolitaine est gagnante dans les 2 sens et ce qui explique son silence quant aux malversations de ses agents au Maroc qu ils s appellent badou ou fassi alaoui c est du pareil au même,des sales arabes tout court!!

  23. Mohajer

    Dans un pays ou la corruption et le detournement de deniers publique est la regle pas l’exception, il ne faut pas s’estonner de voir les commis de l’Etat comme cette Baddou ou les Fassi Fihri avec des apartements a Paris ou a Montreal. Au Maroc le roi lui meme detourne chaque jour des millions en devise. Comment voulez vous le reste qui s’occupent et qui voient passer des transactions du roi ne font pas la meme chose. Aussi, ma question pourquoi on met toujours la lumiere sur le clan des Fassis et on menage de ne pas parler des Akhenouchs, des Aherdane, et des Sefriouis par exemple. Si l’on est vraiment sincere et si vraiment on veut combattre ce fleau on doit parler de toute les grosses patates du Maroc, il ne faut pas etre selectif et surtout ne pas pour des raisons politicienne essayer de marquer des points sur les autres, comme on dit le loup qui crie au loup والفاهم يفهم.
    Je terminerais par dire si j’admet qu’il y’a des sales arabes dans le sens qu’ils sont des voleurs et des detourneurs de fonds, il ya aussi des sales amazighs!

  24. soraya rami

    Vous parlez des deux appartements, c’est rien…allez voir ce qu’ils ont dèposé dans les banques ! Je ne parle pas de ce couple…de ceux qui écrasent la population marocaine, tous tous…qui détienent le pouvoir, ils avouent que leurs dépots sont une assurance pour demain…tirez vos conclusions. dépots en Suisse, en France, au Listenchtein, et en Espagne.

  25. yamaha

    Les 2 apparts allez voir du côté du marché des vaccins

  26. clafete

    vous savez comment on la surnomme dans les milieux de la sante
    tete de poulpe
    regardez la bien mais pas sur cette photo qui a ete retouche par photoshop et vous aurez cette impression de contempler un calamar.

Les commentaires sont fermés

Connexion | Demain online Copyright 2014