La BNPJ fait le ménage à Bab Sebta

Le poste frontalier de Bab Sebta (Photo DR)uption

Tanger.- Selon des sources dignes de foi la Brigade nationale de police judiciaire (BNPJ) aurait procédé à l’audition (on parle aussi d’arrestation) de plusieurs responsables du poste frontalier de Bab Sebta. Parmi la brochette de fonctionnaires entendus se trouverait le responsable du poste, le commissaire Mohamed Kerbal. Une vingtaine de policiers et une bonne dizaine d’officiers des douanes feraient partie du lot.

On reprocherait à ce beau monde des choses pas très catholiques, ou très musulmanes puisque nous sommes dans un Etat musulman.

Le poste frontalier de Bab Sebta est connu pour être l’une des administrations marocaines (police des frontières et douanes) les plus corrompues du royaume. De simples policiers ou gendarmes résident dans des villas de luxe qu’ils auraient été incapables d’acheter avec leur maigre salaire de fonctionnaire, et qui sont toujours au nom de leurs épouses ou parents. Ne parlons pas des responsables…

Ce ménage a lieu au moment même où le roi visite Tétouan, l’un de ses lieux de villégiature préféré.

Alors, énième campagne contre la corruption ou opération pour la galerie ?

Abdellatif Gueznaya

Partagez nos articles sur les réseaux !

URL courte: http://www.demainonline.com/?p=20014

Posté par le 10/08/2012. inséré dans Politique, Sliders. Vous pouvez suivre les réponses de cet article à travers le RSS 2.0. Les commentaires et les pings sont actuellement fermés.

15 Commentaires pour “La BNPJ fait le ménage à Bab Sebta”

  1. M'hend

    Simple opération médiatique de « marketing politique ». Le makhzen se voue de graver dans l’esprit collectif des résidents marocains à l’étranger l’image d’un roi sauveur de l’injustice. Savez que le roi lui même entrave les bonnes vacances des ses RME?
    Exemple: il y a quelques années, j’étais en voyage à Alhoceima (en provenance d’Almeria). Le bateau nous a déposé le matin (à Beni Nsar/Nador). Heureusement que tout s’est bien passé au niveau de la douane ce jour-là. Les problèmes vont commencer sur la route vers Alhoceima. Le roi devait passer par là; la police et les gendarmes ont bloqué toutes les routes, interdiction stricte à toute voiture de rouler. Je suis resté emprisonné dans ma voiture avec ma petite famille durant 4 heures en plein soleil avec un petit garçon qui n’a pas cessé de pleurer! à vous d’imaginer… La fatigue d’un long voyage, la chaleur estivale, le manque d’eau …
    J’ai des amis à Tétouan-Tanger. Ils me racontent souvent la même galère lorsque le roi est en visite dans cette région. Parfois, la ville est coupé en deux! si quelqu’un est allé faire ses courses dans l’autre partie de la ville à la mauvaise heure, il y restera coincé jusqu’au passage du cortège royal; même les ambulances ne peuvent pas circuler (sauf celles de sa majesté).
    Pourquoi le roi ne prend-t-il pas ses vacances du côté du sud saharien? (au moins une année sur deux). Il y là aussi la mer, le soleil, moins de monde et plus d’espace.

  2. khalid

    sois sure que c’est une galerie

  3. moslem

    Bon coup de balai, s’ils ont besoin de temoin à charge, ils peuvent m’appeler, j’en aurai à raconter sur ce poste frontière

  4. Républicain

    ‘Alors, énième campagne contre la corruption ou opération pour la galerie ?’ dit l’article. Bonne question.

    Mais il y a d’autres questions plus virulentes encore :
    - Pourquoi un organe vénal comme la BNPJ, dans un système politique féodal, qui n’obéit qu’aux directives verbales, qui n’a pas de lois écrites qui délimitent ses champs d’action et qui ne possède aucune morale, irait-il lutter contre la corruption ?
    - Qu’est-ce qui empêcherait la police judiciaire, de remplacer ces pillards de ‘bab Sebta’ par d’autres, de la sinistre collection de filous qui constituent son sommet et sa base ?
    - Comment se fait-il que cette lugubre toile répandue sur tout le pays, qui réprime et torture la population au nom de Sa Mochesté, puisse se mettre tout d’un coup à lutter contre la corruption ? Au nom de quoi le ferait-elle ? Au nom de la justice ? De la morale ? Ou peut-être au nom de cette nouvelle démocratie en toc, que le monarque nous agite devant le nez, pour nous hypnotiser encore pour quelques générations de plus ?

    Aucun organe officiel au Maroc ne fonctionne selon le principe de la justice, de la morale ou de la démocratie, pour la simple raison que le système politique y est conçu comme une pyramide féodale : Un suzerain et des vassaux. C’est à dire un souverain et des sujets.
    Il ne peut y avoir de justice, de morale ou de démocratie dans cette pyramide infernale, vu que les ordres, quels qu’ils soient, descendent du sommet et s’appliquent sur la base sans transition, sans aucune remise en question, sans vérification, sans aucun débat ou discussion. Le despote décide n’importe quoi et les sujets doivent obéir. C’est tout.
    Et c’est la BNPJ qui est chargé de l’application des caprices du suzerain, en plein XXIe siècle. Pourquoi doit-elle s’attaquer à ces détrousseurs de ‘bab Sebta’ ? Sont-ils les seuls bandits de l’administration du Maroc ? Qu’en est-il des autres prédateurs à travers toutes les sphères du gouvernement ? Les walis et les walous ? Les pachas, les caïds, les chefs des communes, etc, qui volent tout ce qui leur tombe sous la main. Même les branches des arbres émondés dans les villes sont vendus, le sable des plages, etc. Ils passent toute leur minable existence à dresser des combines, pour voler les biens publics du Maroc.

    Alors pourquoi ‘bab Sebta’ ? Ce ne serait pas une exigence espagnole, par hasard ? On sait que le despote se plie en quatre devant les demandes espagnoles. La honte !
    Y a qu’à se rappeler l’humiliation de l’île ‘perejil’ .

  5. TOUZANI

    il a suffi que des MRE tapent à la bonne porte pour provoquer la colère du roi Ogre M6!!preuve encore une fois que la Justice est en panne,que l inspection générale de la DGSN est sourde muette et aveugle devant les plaintes des citoyens lésés et blasés des intrigues policières et douanières sans compter le racket de la gendarmerie royale!!
    On est bien loin de l Etat de droit et des institutions tant proclamé par les hauts parleurs et les beaux parleurs de l OGRE comme la presse MAP de ahchimi idrissi,la boite à mensonge de laraichi SNRT,les radios baises main de kamal lahlou,thami ghorfi,et autres barbouzes « civils » comme nourrddine ayouch,kadiri………………………………….
    Des milliers d e pauvres « trabandistes »sont rackettés chaque jour par les sbires de l OGRE à bab sebta,bab mliliya ,tanger med,aeroport mohamedV et j en passe,pourquoi là,il n y a pas d interventions de l OGRE????
    A moins que,comme je l ai entendu maintes fois ce rackets sont loeuvre de hauts gradés qui reçoivent leur part de ses ogreries!!!!

  6. terzo incommodo

    pk perejil? y a pas de traduction?
    pk pas qazbour ou m3adnous?ou meme krafss?
    je prefere krafss pour ma part.

    • settof

      Humour infect et lourd

    • Républicain

      L’île ‘perejl’ est un territoire espagnol à deux mètres des côtes marocaines. Ce n’est pas en changeant son nom qu’on changera sa réalité.
      Mais le régime monarchique déloyal a formé les esprits à raisonner de façon tortueuse, pour ne pas accéder massivement aux mêmes conclusions. Pour ne pas se rendre compte tous ensemble et en même temps, qu’on doit prendre notre avenir en mains, et que personne ne doit décider de la destinée de qui que ce soit par la terreur, par l’oppression et la peur.
      Personne n’a le droit de tyranniser les autres.
      Tôt ou tard, le peuple se battra pour sa liberté, comme en Tunisie d’abord, et en Syrie aujourd’hui. Il faut que le despote du Maroc le sache, et renonce au pouvoir absolu, avant qu’il ne le lui soit arraché par une révolution, dont on ne peut prévoir les conséquences, ni les retentissements.

  7. abouali

    un certain Zahir officier de police a Bab sebta est affecte a ce poste depuis les annees 80 du siecle passe.il set devenu un gd millionnaire.personne n ose l affecter ailleurs car protege par ses superieurs tous corrompus.

  8. settof

    Pour revenir à cette opération soit disant coup de poing,elle n’a pour role que de caresser les èmigrés dans le sens du poil afin qu’ils continuent à faire rentrer des devises.Elle ne va durer que ce que durent les roses,et puis Halima reviendra à sa 3adatiha al 9adima

  9. mohano

    coup mediatique occasionnel ,comme bcp d’autres,qui n’a rien de structurel

  10. Pourquoi ne pas voir dans cette intervention etatique un espoir de redressement sur le plan d une justice sociale , au lieu de tenir des proposchaotiques et mal fondés?Ne constatez vous pas un debut de changement radical tous azimuts,malgré les dérapages et les mauvaises volontés?
    Tant qu il y a la vie , y a l espoir:

Les commentaires sont fermés

Connexion | Demain online Copyright 2014