L’armée américaine éclaboussée par d’autres photos choc en Afghanistan

Une photo où l'on voit des soldats américains s'amuser avec un cadavre afghan (Photo Los Angeles Times)

Le Los Angeles Times a publié mercredi des photos choc de soldats américains posant au côté de cadavres et de restes humains d’insurgés afghans, le Pentagone assurant qu’une enquête était en cours pour faire la lumière sur ces actes « inhumains ».

Une photo montrant deux soldats américains en uniforme, dont un souriant au premier plan, près d’un corps, était mercredi en une du site internet du Los Angeles Times.

Cette photo « est l’une des 18 fournies au Times montrant des soldats américains posant avec des cadavres », explique le journal, qui affirme avoir reçu les photos d’un « soldat américain » qui souhaitait « attirer l’attention sur les problèmes de « discipline » et de « commandement ».

« Ces images ne représentent en rien les valeurs ou le professionnalisme de la vaste majorité des troupes américaines qui servent aujourd’hui en Afghanistan », a déploré dans un communiqué le secrétaire à la Défense américain, Léon Panetta.

« Une enquête qui pourrait déboucher sur des poursuites disciplinaires est en cours », a assuré M. Panetta, qui participait à Bruxelles à une réunion des ministres de la Défense de l’Otan.

Les soldats impliqués dans « cette conduite inhumaine » devront en répondre devant la justice militaire, a-t-il ajouté.

Selon le Los Angeles Times, des soldats de la 82e division aéroportée américaine se sont photographiés avec des restes de kamikazes afghans dans la province de Zaboul (sud-est) en 2010.

En février 2010, plusieurs soldats dépêchés pour relever les empreintes digitales, et tenter de prendre l’empreinte rétinienne d’un insurgé qui s’était fait exploser, se sont pris en photo alors que certains soulevaient les jambes déchiquetées.

Les restes d'un kamikaze afghan tenus par des soldats américains et afghans. Les deux font la paire (Photo Los Angeles Times)

Cette photo, également publiée sur le site internet du journal, montre des soldats souriants arborer les restes humains comme un trophée.

Quelques mois plus tard, des hommes de la même section se sont à nouveau photographiés avec des cadavres d’insurgés. Une photo montre notamment deux soldats posant en tenant la main d’un cadavre, majeur levé.

Une autre montre un soldat serrer la main d’un homme barbu mort, rapporte le quotidien américain.
Cet incident « constitue une grave erreur de jugement de la part de plusieurs soldats qui ont agi en méconnaissance des valeurs de l’armée américaine », a réagi la force internationale de l’Otan (Isaf) dans un communiqué, dans lequel le chef de la coalition, le général américain John Allen, condamne lui aussi « fermement » les photos.

« L’Isaf dispose de régles strictes quant à la gestion des corps des ennemis et exige qu’ils soient traités le plus humainement possible », a assuré l’Isaf.

Cette affaire intervient à un moment délicat pour les forces de la coalition après l’épisode des exemplaires du Coran incinérés sur la base de Bagram (nord) qui avait conduit à plusieurs jours de manifestations violentes dans le pays, et l’équipée meurtrière du sergent américain Robert Bales, accusé d’avoir assassiné 17 villageois dans leur sommeil, dont de nombreux femmes et enfants.

Dans sa réaction, le chef du Pentagone s’est également dit « déçu » par la publication de ces photographies malgré les demandes du Pentagone.

« Le danger est que ces images soient utilisées par l’ennemi pour provoquer des violences contre les soldats américains et afghans », a-t-il expliqué, précisant que les forces américaines en Afghanistan avaient « pris des mesures » pour se protéger en cas d’incidents.

Le Los Angeles Times a de son côté mis en avant le devoir d’informer.

« Après un examen attentif, nous avons décidé que la publication d’une sélection représentative de photos permettrait de remplir notre obligation envers des lecteurs de couvrir avec impartialité et dynamisme tous les aspects de la mission américaine en Afghanistan », a expliqué Davan Maharaj, directeur de publication du journal.

AFP
Partagez nos articles sur les réseaux !

URL courte: http://www.demainonline.com/?p=16476

Posté par le 18/04/2012. inséré dans International, Sliders. Vous pouvez suivre les réponses de cet article à travers le RSS 2.0. Les commentaires et les pings sont actuellement fermés.

1 Commentaire pour “L’armée américaine éclaboussée par d’autres photos choc en Afghanistan”

  1. AMESLI

    A l´ouest, rien de nouveau……
    Combien de Marocains savent le nombre de trophées marocains véhiculés vers la France entre les années 1912 (ou plus tôt encore) jusqu´aux années 40? Véhiculés vers la France. Ou trophées algériens, tunisiens, africains, indochinois etc..pendant plus longtemps encore.
    On ne parle pas des cartes postales expédiées par les soldtas coloniaux vers la France pour montrer les cadavres déchiquetés, coupés, exposés des Marocains la plupart des civils innocents assassinés pour livrer leurs terres aux colons. Ni des cartes postales envoyées le jour de l´An ou Noël ou Paques vers la France pour souhaiter bonne fête aux parents avec une photos de cadavres de Marocains.
    On parle de vrais trophées, de peaux tatouées, de scalps, de crânes etc..
    Comme d´habitude, nos historiens marocians sont touchés par l´amnésie dés qu´il s´agit de faire une lumière sur cette période. De temps à autre des écrivains coloniaux comme André Gide nous parlent des viols sur les enfants,
    pédophilie manifeste au Maroc ou en Algérie puisque pour les colons tout était permis. En terre conquise, vous avez le droit de vous comporter comme il vous plait et les indigènes ne sont que des animaux à violer, tuer, découper et à en faire des trophées.
    Dans ce contexte, ce qui se passe en Afghanistan ou en Irak ou en Libye etc.. n´a rien d´extraordinaire. Ces comportements font partie intégrale de ce que l´on
    appelle la culture et l´humanisme démocratiques des occidentaux.

Les commentaires sont fermés

Connexion | Demain online Copyright 2014