La politique comme fonds de commerce

Rabat.- Chaque jour qu’Allah fait on en apprend des choses sur ce royaume heureux. Des surprises ? Pas forcément. Depuis longtemps on sait dans ce pays que la classe politique est corrompue jusqu’à la moelle. Pas tous les partis politiques, certes, mais la plupart d’entre eux. Même, et surtout, les prétendus partis dits « progressistes ».

Le quotidien arabophone Akhbar Al Youm vient de nous donner un bel exemple de ce « Tous pourris ! ». Il vient de publier la liste des heureux bénéficiaires, non pas d’agréments de transport, mais de bonnes terres agricoles qui appartiennent à l’Etat et qui ont été « données » à des politiciens qui ont fait de la politique un fonds de commerce.

Il ne s’agit pas de lopins de terre ou de quelques hectares. Il s’agit de centaines d’hectares de bonne terre agricole.

Voici les heureux bénéficiaires de la « générosité » du Makhzen :

Union socialiste des forces populaires (USFP) :

Abderrezak Mouissat : 200 hectares

Tarik Kabbaj : 339 hectares

Alliance des libertés (AL) :

Ali Belhaj : 450 hectares

Mouvement populaire (MP) :

Mahjoubi Aherdane : 328 hectares

Ayad Benali : 302 hectares

Khalid Bourkia : 1082 hectares

Lahcen Bououd : 816 hectares

Parti du progrès et du socialisme (PPS) :

Rahou El Hilae : 609 hectares

Ismaïl Alaoui : Non précisé

Parti de l’Istiqlal (PI) :

Miloud Laâlej : 138 hectares

Bouâmar Tighouane : 153 hectares

Rassemblement national des indépendants (RNI) :

Mohamed Bouhdoud Boudlal : 380 hectares

Moulay Bachir Badalla : 77 hectares

Mouvement démocratique et social (MDS) :

Mohamed Talmoust : 123 hectares

Union constitutionnelle (UC) :

Abdeslam Biari : 165 hectares

Parti du congrès national ittihadi (PCNI) :

Mohamed Bourkia : 88 hectares

Il faut préciser que l’un des prétextes forts avancé par le Palais royal pour justifier sa mainmise sur la vie politique et la gestion de l’Etat, c’est le manque de préparation et de sérieux des politiciens pour le faire.

Ben oui, si on les corrompt…

Thami Afailal

 

Partagez nos articles sur les réseaux !

URL courte: http://www.demainonline.com/?p=14759

Posté par le 10/03/2012. inséré dans Politique, Sliders. Vous pouvez suivre les réponses de cet article à travers le RSS 2.0. Les commentaires et les pings sont actuellement fermés.

29 Commentaires pour “La politique comme fonds de commerce”

  1. poutine

    Le total des terres accaparés par ces arrivistes de politiciens est de 5250 ha, sans compter celles du « sage » Ismail Alaoui. La moyenne est de 350 ha/personne.
    À titre d’exemple, un hectare d’olivier procure en moyenne un chiffre d’affaire ou une valeur de la production de l’ordre de 15.000,00 dh/ha/an, et pour 350 ha cela nous donne 5,25 millions de dirhams par année.
    Je comprends maintenant pourquoi nos politiciens daignent à ouvrir leur bouche, parce qu’ils sont rassasiés et ivres d’argent.

  2. Citoyen

    Martine Delors-Aubry a été reçue aujourd’hui par Momo Six !

    Mais ce qui est le plus rigolo, plutôt le plus ridicule dans cette réception est que le cabinet royal a contacté ce socialo-pastella de Fatha wallah Oua walou, puis ce vieux schnock d’Abdel-Ouakhed Al-Aradi l’autre socialo-pastella pendant la présence de Martine au siège de l’USFP, cette socialo-caviar parisienne, une habituée des palais alaouites et des salons des mille et une nuits de Marrakech et il a demandé de lui passer le téléphone car Sa Majesté Chérifienne veut lui parler et c’est ce qu’ont exécuté sur le champ nos valeureux socialo-pastella !

    Alors, dit-on, notre socialo-caviar parisienne a été prise de panique, d’une folle joie, je veux dire, à entendre au bout du fil la voix de Sa Majesté Chérifienne et la surprise a été énorme pour elle, puisque Sa Majesté en personne l’invite à venir lui rendre visite dans son joyeux palais !

    A ma connaissance, le ridicule n’a jamais tué un seul alaouite ou même un seul clown de cette élite de pacotille de la cour alaouite !

    Vous ne verrez jamais un chef d’Etat sérieux et respectable se rabaisser à ce stade pour recevoir un émissaire d’un candidat à l’élection présidentielle parisienne ! Mais c’est vrai que là il ne s’agit pas de la même chose ni du même contexte ! Les Alaouites, les Fassis et les Parisiens ne sont pas seulement liés par les intérêts mais aussi par le sang ! Bref, c’est une histoire de famille qui se perpétue tant que le plaisir est toujours là !

  3. Citoyen

    Martine Delors-Aubry a été reçue aujourd’hui par Momo Six Alaoui !

    Mais ce qui est le plus rigolo, plutôt le plus ridicule dans cette réception est que le cabinet royal a contacté ce socialo-pastella de Fatha wallah Oua walou, puis ce vieux schnock d’Abdel-Ouakhed Al-Aradi l’autre socialo-pastella pendant la présence de Martine au siège de l’USFP, cette socialo-caviar parisienne, une habituée des palais alaouites et des salons des mille et une nuits de Marrakech et il a demandé de lui passer le téléphone car Sa Majesté Chérifienne veut lui parler et c’est ce qu’ont exécuté sur le champ nos valeureux socialo-pastella !

    Alors, dit-on, notre socialo-caviar parisienne a été prise de panique, d’une folle joie, je veux dire, à entendre au bout du fil la voix de Sa Majesté Chérifienne et la surprise a été énorme pour elle, puisque Sa Majesté en personne l’invite à venir lui rendre visite dans son joyeux palais !

    A ma connaissance, le ridicule n’a jamais tué un seul alaouite ou même un seul clown de cette élite de pacotille de la cour alaouite !

    Vous ne verrez jamais un chef d’Etat sérieux et respectable se rabaisser à ce stade pour recevoir un émissaire d’un candidat à l’élection présidentielle parisienne ! Mais c’est vrai que là il ne s’agit pas de la même chose ni du même contexte ! Les Alaouites, les Fassis et les Parisiens ne sont pas seulement liés par les intérêts mais aussi par le sang ! Bref, c’est une histoire de famille qui se perpétue tant que le plaisir est toujours là !

  4. Citoyen

    Martine Delors-Aubry a été reçue aujourd’hui par Momo Six !

    Regardez cette ridicule photo du roitelet alaouite en compagnie de cette taupe fassie recevant Martine :

    http://www.aufaitmaroc.com/pictures/0101/8557/465245_mohammed-VI-aubry_10032012181557.jpg

    Mais ce qui est le plus rigolo, plutôt le plus ridicule dans cette réception est que le cabinet royal a contacté ce socialo-pastella de Fatha wallah Oua walou, puis ce vieux schnock d’Abdel-Ouakhed Al-Aradi l’autre socialo-pastella pendant la présence de Martine au siège de l’USFP, cette socialo-caviar parisienne, une habituée des palais alaouites et des salons des mille et une nuits de Marrakech et il a demandé de lui passer le téléphone car Sa Majesté Chérifienne veut lui parler et c’est ce qu’ont exécuté sur le champ nos valeureux socialo-pastella !

    Alors, dit-on, notre socialo-caviar parisienne a été prise de panique, d’une folle joie, je veux dire, à entendre au bout du fil la voix de Sa Majesté Chérifienne et la surprise a été énorme pour elle, puisque Sa Majesté en personne l’invite à venir lui rendre visite dans son joyeux palais !

    A ma connaissance, le ridicule n’a jamais tué un seul alaouite ou même un seul clown de cette élite de pacotille de la cour alaouite !

    Vous ne verrez jamais un chef d’Etat sérieux et respectable se rabaisser à ce stade pour recevoir un émissaire d’un candidat à l’élection présidentielle parisienne ! Mais c’est vrai que là il ne s’agit pas de la même chose ni du même contexte ! Les Alaouites, les Fassis et les Parisiens ne sont pas seulement liés par les intérêts mais aussi par le sang ! Bref, c’est une histoire de famille qui se perpétue tant que le plaisir est toujours là !

  5. Amazigh

    ..et apré? je me demande que pourrons faire face aux bénéficiaires d’agréments et bonnes terres agricoles fertiles comme on a exprimé, vont ils les oter ? vont ils les récuperer? je doute q’ils oseront le faire, ont eu le courage de dévoiler ces mini listes, mais c’est juste pour approfondir nos peines et pour q’ils se nourrissent de ntr confiances encor une fois afin q’on les laisse absorber ce qi reste des richesses et de budgets de ce pauvre patrie traqnillement et sans q’on les gene

  6. Iwi-s n Suss

    C’est bizarre, il n’y a pas Ali Keyyouh dans la liste. Est-ce un oubli ? En tous les cas, Mouisset and Boudlal, cela fait des années qu’ils font dans les magouilles…

  7. la situation est catastrophique. Mais la formule est simple:

    le Maroc est un grand gâteau. Le Rapace, sa famille et se amis de l’école s’octroient presque tout le morceau. Les politichiens aboient. Pour les calmer, le Rapace leur jette des miettes ici et la; les politichiens rendent service au Rapace: ils se taisent tout en ruminant leur part de miettes.

    Le peuple lui, n’obtient Rien, walou, zero. Mais de temps a autre, on voit des membres du peuple glorifier le Rapace et son régime: en guise de remerciements (ridat almalik), le Rapace leur jette des « grimiettes »; ce parasites encaissent et se taisent eux aussi.

    http://imageshack.us/f/27/roioctopus.jpg/

  8. hannibal

    Est ce qu’ils n’ont pas honte?!!!!!!ces « hommes » et peu sont les hommes!

  9. Citoyen

    Martine Delors-Aubry a été reçue aujourd’hui par Momo Six, tout ça pour garnir les journaux parisiens et leurs homologues makhzéniens !

    Regardez cette ridicule photo du roitelet alaouite en compagnie de cette taupe fassie recevant Martine :

    http://www.aufaitmaroc.com/pictures/0101/8557/465245_mohammed-VI-aubry_10032012181557.jpg

    Mais ce qui est le plus rigolo, plutôt le plus ridicule dans cette réception est que le cabinet royal a contacté ce socialo-pastella de Fatha wallah Oua walou, puis ce vieux schnock d’Abdel-Ouakhed Al-Aradi l’autre socialo-pastella pendant la présence de Martine au siège de l’USFP, cette socialo-caviar parisienne, une habituée des palais alaouites et des salons des mille et une nuits de Marrakech et il a demandé de lui passer le téléphone car Sa Majesté Chérifienne veut lui parler et c’est ce qu’ont exécuté sur le champ nos valeureux socialo-pastella !

    Alors, dit-on, notre socialo-caviar parisienne a été prise de panique, d’une folle joie, je veux dire, à entendre au bout du fil la voix de Sa Majesté Chérifienne et la surprise a été énorme pour elle, puisque Sa Majesté en personne l’invite à venir lui rendre visite dans son joyeux palais !

    A ma connaissance, le ridicule n’a jamais tué un seul alaouite ou même un seul clown de cette élite de pacotille de la cour alaouite !

    Vous ne verrez jamais un chef d’Etat sérieux et respectable se rabaisser à ce stade pour recevoir un émissaire d’un candidat à l’élection présidentielle parisienne ! Mais c’est vrai que là il ne s’agit pas de la même chose ni du même contexte ! Les Alaouites, les Fassis et les Parisiens ne sont pas seulement liés par les intérêts mais aussi par le sang ! Bref, c’est une histoire de famille qui se perpétue tant que le plaisir est toujours là !

  10. Citoyen

    Martine Delors-Aubry a été reçue aujourd’hui par Sa Majesté Momo Six !

    Regardez cette ridicule photo du roitelet alaouite en compagnie de cette taupe fassie recevant Martine :

    http://www.aufaitmaroc.com/pictures/0101/8557/465245_mohammed-VI-aubry_10032012181557.jpg

    Mais ce qui est le plus rigolo, plutôt le plus ridicule dans cette réception est que le cabinet royal a contacté ce socialo-pastella de Fatha wallah Oua walou, puis ce vieux schnock d’Abdel-Ouakhed Al-Aradi l’autre socialo-pastella pendant la présence de Martine au siège de l’USFP, cette socialo-caviar parisienne, une habituée des palais alaouites et des salons des mille et une nuits de Marrakech et il a demandé de lui passer le téléphone car Sa Majesté Chérifienne veut lui parler et c’est ce qu’ont exécuté sur le champ nos valeureux socialo-pastella !

    Alors, dit-on, notre socialo-caviar parisienne a été prise de panique, d’une folle joie, je veux dire, à entendre au bout du fil la voix de Sa Majesté Chérifienne et la surprise a été énorme pour elle, puisque Sa Majesté en personne l’invite à venir lui rendre visite dans son joyeux palais !
    A ma connaissance, le ridicule n’a jamais tué un seul alaouite ou même un seul clown de cette élite de pacotille de la cour alaouite !

    Vous ne verrez jamais un chef d’Etat sérieux et respectable se rabaisser à ce stade pour recevoir un émissaire d’un candidat à l’élection présidentielle parisienne ! Mais c’est vrai que là il ne s’agit pas de la même chose ni du même contexte ! Les Alaouites, les Fassis et les Parisiens ne sont pas seulement liés par les intérêts mais aussi par le sang ! Bref, c’est une histoire de famille qui se perpétue tant que le plaisir est toujours là !

  11. Républicain

    On sait que H2 n’a régné que par la peur. Il a plié par la corruption les plus disposés à l’être, et a terrorisé ceux qui ont résisté à ces odieux procédés.
    Casablanca, qui est le coeur battant du Maroc, n’a jamais voulu de lui et de ses manières de potentat cruel et insupportable. Il s’était juré sa destruction, comme il l’avait fait pour le Rif, auparavent.
    Aujourd’hui, c’est une ville du tiers-monde, après avoir été aussi belle que la plus belle des villes européennes. H2 n’avait aucune légitimité à régner sur le Maroc que son conte de Jamaâ l’fna sur sa’ sacralité’ , par la grâce de la répression et la terreur. Momo est dans la même configuration.

    Alors, pour la continuité et la pérennité de leur imposture, les despotes alaouites ont planifié de corrompre la société marocaine par la vénalité, par la dépravation, la perversion des moeurs et la falsification des faits. La terreur est omniprésente, pour renforcer leur plan d’écrasement du peuple marocain et sa soumission.
    Lors d’une rencontre avec Assassin II, un député, ne pouvant se retenir, aurait mouillé ses pantalons d’urine. La peur aurait provoqué de l’incontinence. Le despote fut mis au courant, et ce pauvre bougre aurait été promu à de hautes responsabilités ! ( Hespress )
    Les dictateurs n’apprécient que ceux qui s’écrasent en leur présence. Mais alors, comment est-il possible de réaliser quoi que ce soit sans l’initiative personnelle ? Sans l’échange constructif des idées ? Comment peut-on proposer un programme politique réussi, à un tyran aveuglé par le culte de sa personnalité grotesque ? A un dictateur intraitable, qui ne veut pour régner que distribuer des fermes, des agréments et licences à des pourris, qui forment sa ligne de défense ?

    Ces vautours réalisent très bien, aujourd’hui, qu’ils seront obligés de rendre ce qu’ils ont pris à la nation marocaine, des mains d’un imposteur qui ne possède du Maroc que ce qu’il s’approprie par la force. Ces fermes et ces agréments et licences font l’objet d’un recel illégal, puisqu’ils sont volés en premier lieu à leur propriétaire initial : Le peuple marocain.

  12. benchikh

    Et moi ils m,ont promis 1200 hectares sur la planete MARS une fois le maroc y posera ses pieds

  13. ESSARSSAR

    !!
    Merci les barbus !! Continuez de nous dévoiler ce beau monde qui suce notre moelle sans vergogne !! Prenez votre temps mais envoyez la sauce …..

    • Youb

      Oui vous avez raison : « Merci les barbus , Continuez de nous dévoiler ce beau monde qui suce notre moelle sans vergogne !! » Mais les grimateux eux ese plaignent et disent que ces barbus se permettent une barbe mais les passent à la tondeuse pour la boule à zéro. En plus, ils utilisent leur loupe télescopique qui n’a pas épargné leur tête chauve. (voir caricature de l’article ci dessus). mdr….

  14. Bounouwala

    Soyez patient frere marocains, l’heure de cette mafia de rapaces et leur vautour est sonnee. Bientot le compte a rebour commencera. C’est une question de logistique et la volonte de mener le combat jusqu’au bout.

  15. abarchen mohamed (USFP)

    a bouyafar terres voler aux pauvres gens

    des centaines d’hectars

    la preuve sur

    http://bouyafar.free.fr/

    Le député qui se proclame roi de Nador

    Peut-on imaginer que des abus de pouvoir, de flagrantes spoliations de terrains, le détournement de biens publics pour des intérêts privés… Soient encore accomplis sous les yeux impuissants des autorités ? Oui, cela se passe aujourd’hui même dans la région de Nador, dans la commune rurale de Iaazzanen… Et au grand jour !
    DES bavures, il y en a encore, certes, mais l’on ne peut pas imaginer que ce soit au point qu’un élu proclame qu’il est, lui, le roi de la région. L’on croyait qu’il s’agissait de simples accusations colportées à cause de différends entre deux parties se disputant la propriété d’un terrain. Mais, une fois sur place, l’on s’est rendu compte qu’effectivement, il y a abus.

    Ce que l’on a constaté sur les lieux montre qu’en effet, il y a tentative de création d’un immense domaine privé, par un député, dans la région qu’il contrôle, par les moyens qu’utilisaient les cow-boys du far west : acquisition de biens publics, achat sous pression de terrains appartenant à des gens pauvres, utilisation des moyens publics pour son compte, déclaration de guerre à ceux qui lui font face… Il est député et en même temps vice-président de la commune rurale d’Iaazzanen, mais c’est lui qui contrôle la commune au nom du président… Qui n’est autre que son fils.

    Il n’y a d’ailleurs qu’une seule famille, dans la région, la famille Bellahsen, qui a osé refuser de lui céder ses terrains. Cette famille, a pu agir ainsi parce qu’elle connaît ses droits et parce qu’elle a, contrairement aux autres familles, les moyens financiers de lui faire face devant la justice, même si le temps lui fait défaut. Les membres de cette famille travaillent en France et ne viennent au Maroc que durant l’été. Les autres habitants qui osent fréquenter les Belahsen risquent d’être sanctionnés par le député qui n’hésite pas à leur couper le réseau électrique.

    Quand le député Mohamed Aberkan (les Rifains prononcent Aberchane) a mis la main sur les 200 hectares qu’il dit hériter d’El Hadj Belahsen, la famille Belahsen a saisi, en 2002, la justice pour récupérer ses biens. Mais, le dossier n’a pas connu de suite. Il a fallu organiser une caravane de protestation et un sit-in devant le parlement, en avril dernier, pour qu’une date soit fixée pour l’examen de ce dossier, le 8 septembre. Après avoir reçu les avocats des deux parties, le tribunal de première instance d’Oujda a décidé de reporte le procès, à une date qui sera fixée ultérieurement. La famille Belahsen menace déjà d’organiser une caravane qui viendrait de France pour se diriger vers le Palais royal si on ne lui rend pas justice.
    Open in new window
    Quant à Mohamed Aberchane, contacté par nos soins, son téléphone ne répond pas (toujours hors zone). Le parti, au nom duquel il s’est présenté lors des dernières élections, le Parti du Progrès et du Socialisme (PPS) estime seulement que son député a des relations normales avec le parti et qu’à ce niveau, il n’a rien à lui reprocher.

    Devant une telle affaire, la société civile, elle, ne reste pas indifférente. Des associations préparent une pétition, initiée par l’Association du Rif pour les Droits de l’Homme, contre Mohamed Aberchane. Elles vont soumettre cette pétition à la signature d’autres associations et aux résidents marocains à l’étranger. In fini, la pétition (avec les signatures) sera adressée à SM le Roi, nous ont-elles précisé.

    Le Roi de Bouyafar

    De retour au Maroc, la famille Bellahsen qui travaille en France et qui milite pour récupérer ses terrains a organisé, le 27 juillet dernier, un sit-in sur le terrain dont elle réclame la propriété (un sit-in similaire a été organisé l’année dernière pendant 41 jours). A cette fin, les membres de la famille ont affiché les photos du Roi et placé des drapeaux.

    La famille Belahsen raconte comment s’est terminée cette manifestation : « tout s’est passé dans le calme et la tranquillité quand l’après-midi, Mohamed Aberkan a ameuté toute la population de Bouyafar (une localité se trouvant dans la commune de Iaazzanen), pour lui montrer ce qu’il était capable de faire.

    Ensuite il s’est mis à faire les cent pas près de nous sans nous adresser la parole. Quand une voiture de la gendarmerie est arrivée et s’est arrêtée à notre niveau, il s’est mis à injurier avec des mots que seuls les voyous et les gens mal éduqués utilisent… Puis il s’est attaqué à notre tente sur laquelle étaient accrochés des drapeaux et a commencé à la démolir. Et il a piétiné nos drapeaux pendant que nous le prenions en photo et qu’on demandait de l’aide aux gendarmes pour assurer notre sécurité. Je pense que si les gendarmes ne se trouvaient pas sur place, il nous aurait tués… ». En effet, les photos prises, montrent le député piétinant le drapeau (voir photos). Les gendarmes étaient sur place et ont rédigé un rapport mais dont la suite n’est pas encore connue.

    Un membre de la famille Bellahsen affirme que le député leur a dit à plusieurs reprises que le Roi Mohamed VI est à Rabat et que à Bouyafar c’est lui le Roi.

    Taxe estivale

    Mohamed Aberkan a construit sur la plage du village Iaazaneen un complexe touristique composé de plusieurs chalets. Pour arriver à la plage, il faut parcourir environ 3 kilomètres à partir du village. Comme par enchantement, depuis que le complexe a été installé, la route qui y mène a été aménagée.

    Le député Mohamed Aberkan a exploité le fait de l’existence d’un seul accès à la plage pour installer une barrière, deux kilomètres avant la plage. Les estivants qui veulent se rendre à la plage doivent payer 10 dirhams. Ce n’est pas pour le parking ou pour les gardiens qui gardent les voitures… Mais une taxe imposée par l’autorité de fait qui contrôle les lieux. Selon un habitant du village : « pour ce qui est de la barrière, je peux vous assurer que pour le seul mois de juillet la recette a été de 160.000 dirhams ».

    Le détournement des sables

    Des camions de sable se rendent de la région de Nador vers Mellilia, de 20h jusqu’à l’aube, au moment où la route entre les deux destinations n’est pas saturée. Selon des acteurs de la société civile locale qui dénoncent le détournement des biens publics, ces camions appartiennent au député Mohamed Aberkan.

    En effet, des tonnes de sables qui existaient autour de son complexe touristique ont cédé, de manière flagrante (voire photos), la place au vide. Et même les arbres qui avaient été placés pour lutter contre l’ensablement ont été abattus (voir article ci-contre).

    Déforestation

    Le député Mohamed Aberchane se comporte dans le territoire de sa commune comme s’il s’agissait d’un terrain qui lui appartiendrait. Il fait fi de toutes les autorités et lois. Du jour au lendemain, des centaines d’hectares de bois qu’il dépouille de leurs arbres, se transforment en terrains nus. Il se contente ensuite d’y planter quelques oliviers ou autres plantes avant d’annoncer qu’il a la propriété des terrains déboisés.

    Du 13 septembre 2002 au 22 juin 2005, la direction des eaux et forêts a dressé contre lui une trentaine de procès-verbaux dont la majorité lui reproche la déforestation des bois, l’extraction des sables, l’occupation de lieux ne lui appartenant pas, la construction dans les bois… Ce qui est anormal, c’est qu’il n’a payé qu’une seule amende. La majorité des autres dossiers dont a été saisie la justice soit ont été classés soit sont en cours d’examen par le parquet.

    La direction des eaux et forêt a proposé dans ses procès-verbaux, dans les cas d’occupation de quitter les lieux occupés et dans les cas de construction de démolir les édifices bâtis, de quitter les lieux et de ramener les choses à leur situation initiale. Mais rien de cela n’a été fait.

    En lisant les procès-verbaux rédigés par les employés de la direction des eaux et forêts, on se rend compte que Mohamed Aberkane refuse toujours de respecter les employés et les décisions de la direction des eaux et forêts.

    A se demander qui, de si puissant, est derrière lui pour qu’il puisse se permettre de se comporter ainsi ?

    Brahim Mokhliss – Le Reporter

    http://bouyafar.com/modules/news/article.php?storyid=1

    lien pour les articles en fichiers PDF:
    http://bouyafar.free.fr/Reporter-roide-bouyafar.pdf
    http://bouyafar.free.fr/Reporter-roide-bouyafar.pdf

  16. Mohamed Aberchane (Capture d’écran d’une vidéo d’Arrifinu.net)
    Rabat.- Au moins lui, il est sincère. Mohamed Aberchane, parlementaire et potentat local de Nador, avec un passé trouble, ne veut pas mentir. Il reconnaît de lui-même qu’il est un « incapable« .

    C’était il y a quelques jours à Nador. Un manifestant qui venait d’être tabassé par la police remarque la présence de ce « représentant du peuple » entrain de fuir les lieux. Il se dirige alors vers la luxueuse voiture de ce milliardaire local pour lui demander, en tant qu’administré, pourquoi il n’est pas intervenu. Comme d’ailleurs l’ont fait courageusement des parlementaires au Douar El Koucha lors des événements de Taza.

    La conversation qui suit est pleine de vérités et de sagesse.

    « Hé Monsieur le député, que pensez-vous de cette répression… Hé l’ignorant-représentant du peuple, répondez… !», lance l’administré au parlementaire Mohamed Aberchane.

    Alors, au lieu de se fâcher, le député Aberchane, tout en stigmatisant « l’faouda » (le désordre), lui répond : « Je suis capable de porter cette qualité d’incapable ! ».

    Un remerciement chaleureux pour la sincérité de ce député « incapable » qui reconnaît de ce fait qu’il est au parlement pour autre chose que pour servir les intérêts de ses administrés.

    merci a nos amis du site

    Thami Afailal

    URL courte: http://www.demainonline.com/?p=14347

    salut a tous depuis la france

    ce bandit de ABARCHEN qui a voler toutes les terres des pauvres gens et des MRE, pour voler le sable et le vendre a la ville de melilla pour les aspagnols pour refaire leur plage, son fils IMADE le plus grand baron de la drogue se cache dans cette ville, d »ou il fait son trafic vert l’espagne, et son pére blanchie l’argent sale sur les terres des pauvres gens, lui il ne sait lire , ni parler arabe, ni écrire,

    écoutez le c’est une

    http://www.youtube.com/watch?v=ADzWiqJjszM

    http://www.youtube.com/watch?v=zrUGdeouVqk&feature=related

    Site qui denonce le député Roi de Bouyafar

    http://bouyafar.free.fr/

    http://bouyafar.free.fr/drapeauxsouilles/pages/P1010019_JPG.htm

    http://bouyafar.free.fr/drapeauxsouilles/index.htm

    http://bouyafar.free.fr/Sit-in%20a%20 … ns/pages/P1010068_JPG.htm

    http://bouyafar.free.fr/photosbouyafar/index.htm

    http://bouyafar.free.fr/photosbouyafar/pages/sit-in4_gif.htm

    http://bouyafar.com/modules/news/article.php?storyid=1

    http://bouyafar.com/modules/news/index.php

  17. Je comprend maintenant pourquoi notre PREDATEUR et tellement adule. Son systeme de compromission et de rapine a en colmmun le soucis, 1/ de maintenir le peuple dans un etat de dependance letale, 2/ de gerer le pays moins bien qu’une epicerie (avec mon respect aux epiciers honnetes).

  18. ablalove

    si je coule….je ne serai pas le seul…….je crois que le message est clair!!!!!!!!!!!!!!!!!!un message adressé aux baleines………

  19. kamakam

    Avant l’indépendance, ces terres avaient leur propriétaire. Des mains des colons, ces terres passent aux mains des new-colons-nationalistes-. Ces terres devraient revenir à leur propriétaire d’origine ou à leur descendants.

  20. Prédator

    Quel est l’organisme ou l’association qui osera porter plainte pour détournement de bien public ———————–??
    Ramid doit être mis dans le coup par ce moyen pour savoir s’il aura assez de cran pour ouvrir une enquête sur tous ces vols a grande échelle——————-!!
    Des listes de petits prédateurs oui c’est bien; et quoi après ———————-??
    En faisant la chasse aux petits prédateurs on aura leee Gros prédateur:
    Hacha lmalik ———–!!

  21. Amnay

    le printemps arabe est très proche

  22. USFP:
    vous avez oublie Abdelwakhed Alaradi de l USFP, ce grand féodal socialiste ya hassra s’est approprie pas mal de hectares.

    http://imageshack.us/f/252/leroipace.jpg/

  23. Ça ressemble a ces séries et films dramatiques de moyen âge au le méchant c est un despote doté de l argent et de pouvoir qui saisi les biens des autres par la force et les fraudes. pour faire face a ces pratiques il ne suffit pas de mettre fin dès maintenant a cette gestion abusive de notre richesse nationale mais il faut punir tous ces courtiers et intermédiaire des agréments, afin de soulager une grande partie du peuple d un sentiment de haine envers ce pays, bloquant son décollage vers un vrai développement, et qui derrière cette mentalité des marocains qui gite les ordures dans l espace public, traverse la rue n importe comment, donnent le désordre dans les queues public et ce chauffeur qui conduisent comme un faux et tout ces comportements irresponsables car au font de ces citoyens disent pourquoi donner une image maquillée a un système qui nous exploite comme des bittes, en faveur une crème négligeant nos droits, autrement dit soit la classe gouvernante et les sujets respectent leurs responsabilités envers leur patrie, soit les deux cotés continueront a vivre dans l anarchie. je trouve que cette gestion des agréments c est la partie formelle qui cache derrière une vaste économie de rente exercée dans l’informelle, ces marchés public céder sous la table pour les proches des responsables, ces recrutements pistonnés, ces lourdes imports appliquer uniquement sur les petits entrepreneurs, ces terrains de l état céder a sefrioui a un dirhams symbolique, ces banques qui sucent le sang du peuple. 

  24. les profiteurs, les sangsues, les lèche-bottes, pendant des années, ils suçaient le sang des marocains. Ils ont été racheté par le régime, contre leur silence complice.

    http://imageshack.us/photo/my-images/825/lavache2grimaroc.jpg/

  25. et pendant que ces criminels grimistes de service profitent de la discrétion du palais, le Roipace lui, en business man de la religion, continue a multiplier sa fortune,

    http://imageshack.us/f/576/roipacefortunekingroimo.jpg/

  26. Citoyen

    Rencontre pathétique avec Bba Taher Ben Jelloun le 11 mars 2012, à Bruxelles

    http://youtu.be/NIN5jPXhaqE

    « Pathétique Tahar Ben Jelloun qui, tout en prétendant avoir fui la situation du Maroc, prétend avoir parlé de la tyrannie. Dans un moment, il va tenter de nous faire croire qu’il a combattu la dictature, au péril de sa vie ! Un peu plus tard, il parle encore une fois de l’exception marocaine ! Où ça ? Où çà ? Les marocains lui auraient répondu « Allah i3tini ouejhek ! ». »

    http://mohammedvidegage.skynetblogs.be/

    http://www.cartoonmovement.com/cartoon/5323

    http://a7.sphotos.ak.fbcdn.net/hphotos-ak-ash4/420702_330767370304942_100001150453276_882673_1192117999_n.jpg

  27. c est ce genre d article que nous aimons. on y lit des faits et rien que des faits. surtout pas de commentaires. je pense d ailleurs qu il faut interdire les commentaires ou alors ecrire deux articles separes dont le premier serait precedee de la mention « il est souhaitable et suffisant de ne lire que cet article. l auteur decline toute responsabilite quant aux consequences que pourrait entrainer la lecture du commentaire ». le monde arabe souffre d ailleurs d un trouble majeur dans ce domaine ou on privilegie toujours les commentaires comme si les lecteurs vises manquaient de jugement ou de discernement. nous, ce que nous voulons, c est simplement de nous dire que tel jour a telle heure tel monsieur a fait telle chose. point. les commentaires, nous les ferons nous memes ainsi que l interpretation d ailleurs. le contre-exemple le plus parfait est represente par la chaine satellitaire al jazeera qui apres 30 secondes de faits nous gave de cmmentaires a n en plus finir apres l ineluctable preambule « wa li mazidine min …. wa li ta3liqi 3ala hada….. wa li taslitee dawe 3ala hada…..etc etc »
    nous voulons les faits purs et simples. comme dans cet article fort instructif ou l on apprend que les politiciens ont beneficie des meilleures terres de l ex sodea ou sogeta, je ne me rappelle plus. ces terrains dont beaucoup etaient laisses a l abandon ou tres mal exploites alors que les fellahs se contentaient de lopins de terre etriques. la decision de les ceder etait peut-etre saine et rentable, le probleme reside dans le trafic d influence qui a eu lieu pour que des gens qui sont aux antipodes de l agriculture beneficient de ces terres si fertiles. je ne dis pas qu il aurait mieux valu les ceder aux diplomes chomeurs, cela n auarait abouti qu a une faillite a plus ou moins court terme parce primo ces diplomes ne disposent pas de connaissances suffisantes dans ce domaine secundo ils auraient revendu aussitot acquis ces terrains aux memes politiciens. et dire qu il y avait un cahier de charges a remplir et des -conditions pour l attribution de ces terres. comment a t on pu enjamber toutes ces barrieres pour aboutir au resultat que l on voit? mystere. ce qu il nous faut maintenant c est un audit sur cette operation. un audit impartial et rapide.

Les commentaires sont fermés

Connexion | Demain online Copyright 2014