L’accord de pêche entre l’UE et le Maroc bloqué par les eurodéputés

Les députés européens ont bloqué mercredi la prorogation d’un accord de pêche controversé entre l’Union européenne et le Maroc, en demandant notamment que les intérêts de la population sahraouie soient mieux pris en compte.

En conséquence, le texte actuel qui permet à la flotte européenne de pêcher dans les eaux du Sahara Occidental, prend fin immédiatement. La Commission européenne a annoncé qu’elle allait pleinement respecter ce vote et demander aux ministres européens de la Pêche, qui se réunissent jeudi à Bruxelles, d’annuler l’application de l’accord.

Le Parlement a rejeté l’accord en vigueur par 326 voix, 296 voix pour sa prorogation et 58 abstentions, prenant ainsi le contre-pied des gouvernements européens qui eux étaient favorables à ce qu’il soit maintenu en l’état.

Les 27 Etats de l’UE avaient donné leur feu vert le 12 juillet à une prolongation d’un an de cet accord avec le Maroc qui permet à quelque 120 navires de pêche européens en échange d’une contrepartie financière de l’UE de 36,1 millions d’euros annuels, et de redevances payées par les armateurs en fonction des captures.

De nombreuses ONG dénoncent la pêche européenne au Sahara Occidental, qui a lieu selon elles en violation du droit international. Depuis 1975, le Sahara est le centre d’un conflit, militaire puis politique entre le Maroc et le Polisario.

Pour le rapporteur du texte, l’élu libéral finlandais Carl Haglund, il s’agit d’un accord qui représente un gaspillage de l’argent des contribuables, qui n’est pas viable sur le plan écologique et environnemental et qui n’a aucune incidence notable en termes macro-économiques tant sur l’Union que sur le Maroc.

De fait, un audit d’évaluation réalisé pour le compte de la Commission européenne a notamment démontré que l’accord n’a qu’un faible rapport coût-bénéfice pour l’Union européenne, avec un chiffre d’affaires de l’ordre de 0,83 euros pour chaque euro d’argent public versé.

En outre, alors que les navires européens ne sont censés pêcher que les surplus, cinq des espèces de poisson concernées par l’accord sont considérées comme surexploitées par les scientifiques à l’instar du merlu ou du poulpe, et quatre comme pleinement exploitées.

En outre, l’accord n’apporte pas clairement d’avantages à la population locale du Sahara occidental, et sa contribution au développement du secteur des pêches marocain n’a pas été efficace, juge le rapporteur.

Si un nouvel accord devait être proposé et conclu, il aurait besoin d’apporter des réponses convaincantes aux questions-clé en matière d’environnement, de viabilité économique et de conformité au droit international, a commenté la commissaire à la Pêche Maria Damanaki.

Le vote du Parlement européen envoie aussi un message fort au gouvernement marocain, qui aurait besoin de s’engager sur tous ces points en faveur d’un meilleur accord, a-t-elle ajouté.

L’élu français conservateur Alain Cadec, vice-président de la commission de la pêche au Parlement et dont la famille politique soutenait le projet d’accord, s’est dit consterné.

« C’est un signal très négatif que nous donnons au Maroc en plein printemps arabe (sic). Le Parlement a rejeté un accord déjà en vigueur qui expirait en février 2012, c’est insensé« , a-t-il dit dans un communiqué.

Le député a dit redouter un abandon total des accords de partenariat avec le Maroc.

Demain avec AFP

 

Partagez nos articles sur les réseaux !

URL courte: http://www.demainonline.com/?p=9939

Posté par le 15/12/2011. inséré dans Actualité, Sliders. Vous pouvez suivre les réponses de cet article à travers le RSS 2.0. Les commentaires et les pings sont actuellement fermés.

15 Commentaires pour “L’accord de pêche entre l’UE et le Maroc bloqué par les eurodéputés”

  1. polar

    Bonne nouvelle, comme ça au moins les marocains vont manger autre chose que les sardines et à bon prix. Si on revient un peu en arrière, c’était le Maroc, pendant les négociations, qui faisait la tête pour augmenter les enchères! mais là surprise !! ce sont les européens qui ne veulent plus de ce Maroc corrompu. Une autre raison, l’Allemagne et Angleterre n’ont jamais pardonné au Maroc le marché TGV qui avait cédé aux français sans aucun appel d’offre. L’Europe a aussi bloqué les aides pour moderniser la justice et des collaborations dans le domaine de l’agriculteur. Merci TGV

  2. zaim

    Bonne nouvelle pour notre garde à manger et nos pecheurs,meme si ca un gout nauseabond d’ingerence en soulevant le point de la non exploitation des ressources par nos compatriotes sahraouis,et bien fermlons leurs la bouche en donnant a tous nos compatriotes sahraouis un bateau et en a

  3. AAKKY

    Cette annulation par le parlement européen vient contredire l histoire du pays bénéficiant de « statut avancé » octroyé au Maroc!!!comme disent les Indiens les blancs ont la langue fourchue (hug hug!!!!).Je ne comprends pas personnellement comment le Maroc s assoit encore sur la table de négociations avec l Europe,au lieu de se tourner vers d autres pays plus compréhensifs comme la Corée ,le Japon et même les USA avec l accord de libre échange!!La souveraineté doit être appliquée à la lettre,pourquoi ce langage d hypocrites???J ai une pensée pour ces milliers de pêcheurs qu on empêche de travailler,au moment où le gouvernement marocain a donné un ultimatum aux navires européens de quitter les eaux economiques et territoriales du Maroc,il devait lever l interdiction des pêches aux pêcheurs du pays qui végètent dans la misère!!le Maroc n a rien fait ou très peu fait pour la pêche!!les étrangers viennent faire des prises et les revendent dans des marchés avec des plus values qui enragent les généraux p^cheurs de l armée royale!!spécialistes de la pêche hauturière!!

  4. Citoyen

    Ce sont les poissons qui vont faire la fête !

    Mais… Quand les Généraux-Braconniers ne seront pas là, c’est seulement à ce moment là que les poissons danseront !

  5. younes

    quand on connait le degré de corruption d’un grand nombre des députés de ce parlement , on peut sentir la main invisible des lobbys marocains . si c’est le cas , j’approuve et applaudit ;sinon dans tout les cas tant mieux pour nous.

  6. Adil

    Exellente nouvelle, c’est peut etre un peu tardif, connaissant les méthodes de peches des espagnoles, des russes et des japonais, qui raclent les font et en viennet meme à utiliser des explosifs. Bref, à mon avis cette décision aurait du émaner de notre gouvernement, qui se laisse faire, pour un semblant de coopération (ALE), avec des accords de peches à notre désavantage.

  7. Fouad

    Ce n’est pas les 36 millions d’euros que payent les 120 chalutiers Européens qui provoquent la colère de l’administration Marocaine, mais c’est le démentiellement involontaire de tout un réseau de maffia.
    Cette maffia se compose de la marine militaire nationale de la surveillance des côtes, les gros chalutiers appartenant aux gros requins de la nomenclature du Makhzen et les responsables des ministères concernés. En réalité, à ces 120 chalutiers qui opéraient sur nos eaux territoriales, s’ajoute toute une armada appartenant à des gros requins Marocains et des étrangers résidant au Maroc qui pêchent et vendent tout leur poisson au large. Au Large il y a des bateaux usines (Européens, Japonais, Sud-Coréens, russes, Chinois et . …), qui attendent sous l’œil vigile de la surveillance des côtes. Bien entendu, chacun prend sa part du gâteau sauf le peuple Marocain qui se fait doublement arnaqué. Tout d’abord il se fait privé d’impôts qui devaient subvenir à des besoins divers et, le plus scandaleux, il se fait privé des bonnes variétés de poison et se voit forcer à consommer que des sardines. Auparavant, les sardines constituaient le plat préféré du Marocain pauvre et maintenant, ils sont devenues le plat de prédilection forcé de tous les Marocains, faute du manque de poisson sur les marchés locaux, alors que le pays est presque entouré de côtes les plus longues et les plus riches en toute sorte de poisons du monde. Un scandale, une honte et une misère, qui est notre devise en ce moment.
    Scandale, Honte et Misère.

  8. Tant mieux,au moins on aura loccasion de deguster nos poissons ,qui nous ont tant manqués.

    • Fouad

      Easy, easy chere Rachida,
      Ne célèbre pas trop vite, la disparition de ces120 chalutiersEuropéens ne va rien resoudre au problème. C’est le système et son gouvernement aui sont corrompus jusqu’à l’os. En attendant, nous n’aurons que des Sardines. Desolé.

  9. la vraie cause

    la vraie cause du refus de prorrogation de l acord du peche, c est tout simplement il est contre le droit international.les nations unis ne reconnait pas la souvrainte du maroc sur le sahara occidental.les etats unis d amerique ont deja exclus le sahara occidental dans l accord du comerce libre avec le maroc et c etait pour la meme raison.le maroc appele tout le monde a participer au pillage et au vol des resources naturels du peuple saharaui,(le seul propietaire legitime des resources de son territoire),en echange de reconnaitre son souvrainte sur le sahara occidental, amis en vain.a voir si le regime du mekhzen soit raisonable et organize le referendum et laisser les saharauis choisissent leurs futur en toute liberté …

    • FOUAD

      Les Berbères, les Arabes, le Sahara et le mea-culpa de l’Hégémonie Européenne.

      Cet épisode avait commencé par la Guerre de Char Bouba, appelée aussi la guerre de Trente Ans, qui eut lieu entre 1644-74, dans les zones tribales de ce qui est aujourd’hui appelé la Mauritanie et le Sahara occidental, terre ancestrale des Berberes Sanhaja. Ces combats furent entre les Sanhadja, dirigées par un autre berbere Lamtuna, appele Imam Nasr ad-Din, et les tribus arabes, envahisseurs, des clans Maqil, les Beni Hassan. Ces derniers soutenus par Moulay Ali Cherif, le fondateur de la dynastie Alaouite, envahissaient la terre ancestrale des Amazighs(les Sanhadja) pour pouvoir contrôler le commerce caravanier entre l’Amezgha et Bilad Soudane, l’Afrique noire.
      Face à cette alliance entre Moulay Ali Cherif et ses cousins germains Arabes, Beni Hassan et leurs autres cousins Beni Hillal, originaires aussi du Yémen, les Amazighs, dépassés par la supériorité, en nombre et en matériel, ils furent massacrés et forcés à désarmer et à payer La Horma, une taxe imposée par les envahisseurs arabes à tous leurs vaincus. Les tribus Amazighs, furent soumises, assimilées et forcées à parler la Langue du vainqueur, l’Arabe.
      Jusqu’à nos jours, la suprématie des tribus Arabes, les Beni Hassan, pratique une classification sociale, raciste qui n’a rien à envier au traitement des indiens par les Anglo-Saxons. La stratification de ces Fatihounes est la suivante :
      1- Arabi( Arabe), 2- Araibi (Brebère Arabisé), 3- Hartani (Hourr Tani, affranchi encore) et 4- Aâbd (esclave).
      Cette stratification, jugez-la comme vous voulez, n’est que la déclaration Arabe des droits de l’homme et qui est au même temps le fondement constitutionnel de la soit disant (République, Arabe, Sahraoui, Démocratique).
      L’Europe Judéo-Chrétienne est connue pour ses ingérences dissimulées derrière des apparences charitables qui ne sont en fait que des hégémonies néo-colonialistes.
      Les pays occidentaux qui apportent leur soutien idéologique, moral et financier à cet État fantoche bâti sur la terre des Maures doivent tout d’abord balayer devant leurs propres maisons avant de donner des leçons de morale aux autres. À commencer par les Suédois, les Finlandais et les Norvégiens, pourquoi ceux-ci ne donnent-ils pas l’indépendance aux Samis, les habitants de la Laponie ? Un certain Kurdistan de la Scandinavie, où dans la partie Norvégienne Nord-ouest qui longe la mer du Nord, gisent toutes les richesses pétrolières. Le Danemark et son Groenland ? La Russie et la Tchétchénie, L’Angleterre et ses colonies de l’Irlande du Nord ou le Gibraltar? La France et ses colonies, la Corse, la Bretagne, le pays Basques, la Martinique, la Réunion? Ou bien l’Espagne et ses colonies à elle, les pays Basques, Ceuta, Melilla, les îles Canaries et les îles Jaafarias? Sans oublier Israël et les colonies Palestiniennes.
      Les Occidentaux cherchent toujours à faire passer les autres pays du tiers monde sous le rouleau compresseur d’une fausse morale. Pourquoi les poissons du Maroc et non le pétrole russe pompé de la Tchétchénie ? Ou mieux encore le textile de la Turquie où les Kurde se sont battus et se battent encore pour leur indépendance ?
      Les occidentaux doivent se mettre dans leurs petites têtes que le Maroc ce n’est pas la Lybie et au Maroc il n’y a que des tribus Berbères et des tribus Arabes et point de peuple Sahraoui.
      Amicalement

  10. M Fouad comment faire comprendre la reealite historique devant des idiologies politiques ;itniques ;ou religieuses ,?

  11. Le maroc a donc interdit aux pêcheurs européens les eaux marocaines. Bien.
    Une balle, deux cibles!
    Savez vous à qui profite cette décision marocaine?
    La mafia de Mohamed 6 veut faire croire que le Maroc ne se laissera jamais humilié quand il s’agirait de son « intégrité territoriale » même si cela lui coutera quelques 36 millions d’euros qui d’ailleurs n’est pas une grande somme, et qu’en plus le peuple ne voit jamais dans son quotidien. Alors même que le Maroc participe aux jeux arabes au Qatar et où il n’est représenté sur les spots que de Tanger à Sidi Ifni, sans inclure le Sahara; peurs du Qatar et de sa chaine Aljazeera l’exigent.
    Cette décision va profiter aussi aux barons de la pêche au Maroc qui se retrouveront seuls maîtres sur ces mers, et s’enfortuneront encore plus: Hausse des exportations, des prix de vente, etc. Et puis moins de poisson dans les souks au passage.
    Alors, savez vous à qui profite cette décision marocaine? Eh bah aux seuls Généraux corrompus du Maroc, et quelques autres favorisés du Palais, qui monopolisent les licences de pêche soit directement, soit via des entreprises familiales.
    Donc au final: une pierre, deux coups!
    Mais attention! Les bateaux russes, et pro russes, peuvent toujours revenir pêcher, et gratuitement, dans les eaux du Sahara, sans que nos patrouilles de marine/gendarmerie de surveillance ne puissent les en empêcher. Les minuscules Généraux de M6, et quelques matelots ayant tenté de le faire jadis et en sont les seuls témoins aujourd’hui, savent pourquoi.

    • Nador

      pour M.Adib:
      c est pas le maroc qui a interdit aux europeens de pecher,mais c est eux qui ne veulent plus le faire.c est ni moral,ni etique, NI JURIDIQUE,de signer un accord avec le maroc et pecher aux eaux territorials qui ne lui appartiennentt pas.c est pas logic de signer par exemple,un accord avec l algerie et pecher aux cotes marocaines.l accord actuel n exclus pas le sahara occidental, alors il est sous-entendu come position politic envers le conflit du sahara occidental, considerer par les nations unis (dont le maroc est membre),come territoire non-autonome.c est a dire il n est pas encore décolonisé.et la deconolisation se fait a travers d un referendum libre et juste qui permet a la population autoctone d exircer son libre determination sur le futur politic du territoire..

Les commentaires sont fermés

Connexion | Demain online Copyright 2014