Voter pour qui et pour quoi ?

OPINION. Après avoir falsifié durant des décennies les élections au Maroc, voilà que le régime veut que les Marocains aillent voter aujourd’hui, vendredi 25 novembre, pour un nouveau parlement. Mais voter pour qui et pour quoi ?

Voter pour qui si le Palais est convaincu que ceux pour qui il appelle à voter aujourd’hui sont des incompétents. Pour notre Sublime Porte, l’inaptitude des partis politiques, incapables selon elle de gérer convenablement les affaires de l’Etat, est la raison pour laquelle elle maintient ostensiblement sa mainmise sur les institutions du pays.

Combien de fois n’a-t-on pas entendu, ici et là, que si le roi gouverne c’est parce que le Parlement, le « cirque » comme l’avait traité un jour Hassan II, est dans l’incapacité de fournir une vraie majorité, seule capable de mener à bien la barque de la nation. « Il n’y a pas de vrais partis politiques au Maroc, et la relève tarde à se concrétiser », croassaient encore il y a quelques semaines certains hommes du roi en direction de parlementaires européens en visite à Rabat.

Si cet état des lieux n’est pas totalement inexact, il n’a jamais empêché le Palais de brider les partis, surtout ceux dont le discours, l’idéologie ou les ambitions ne lui plaisaient pas. Les formations politiques actuelles sont le résultat de décades d’une structure autoritaire et manipulatrice qui, outre la falsification des urnes, permettait l’intromission de la corruption et de l’achat des voix dans les rendez-vous électoraux. Cela ne va pas changer.

Car on n’est pas dans le cas de figure d’une société, la marocaine, incapable de donner naissance à des partis efficients et démocratiques. On est plutôt dans un autre cas de figure, celui d’un régime qui n’accepte pas de cohabiter avec un parti fort qui pourrait demain, dans un proche ou lointain avenir, et sur la base du mandat reçu par ses électeurs, contester le pouvoir absolu de la monarchie.

Voter pour quoi si tout ce cinéma d’élections législatives, tout ce théâtre d’ombres, a pour seul but de sauver le trône d’une possible accélération de l’histoire qui risque de balayer tous les régimes arabes.

En juillet dernier, pour sauver son omnipotent bazar, le roi Mohamed VI a misé tout sur la réforme de sa constitution. Mais au lieu de mettre cette réforme entre les mains d’une assemblée constituante démocratiquement élue, dont la légitimité n’aurait été contestée par quiconque, il a préféré charger son premier conseiller (Mohamed Moatassim) et un professeur constitutionnaliste proche du palais et devenu depuis peu conseiller royal à son tour (Abdeltif Menouni), du rafistolage de la charte octroyée aux Marocains par son père.

Après, le souverain n’a pas hésité à mettre en branle la machine de l’Etat pour faire pression sur les citoyens et les pousser à voter dans un sens favorable à ses desseins. Il a même fait appel aux imams des mosquées, dont la plupart sont des fonctionnaires du ministère des Habous et des affaires islamiques, pour conseiller leurs ouailles du vendredi d’aller voter « oui » à la nouvelle constitution. Faisant ainsi fi de l’interdiction qu’il a lui même imposé aux partis politiques d’utiliser la religion dans des débats politiques…

Aujourd’hui, vendredi 25 novembre, le sultan a mis tout son poids et celui de son Makhzen dans la balance pour, encore une fois, pousser les Marocains à participer au scrutin des législatives.

Mais là il y a danger. Si le ministère de l’intérieur, en vieux routier du bourrage des urnes et des pannes d’ordinateur au moment du comptage des votes, ne bouge pas, et si le cher peuple n’entend pas la voix du père aimant et reste chez lui ou vaque à ses occupations, Mohamed VI pourra ce soir mesurer l’ampleur de sa popularité.

Tous les indicateurs, étrangers et nationaux, signalent un taux d’abstention record. Si cela se confirme, Mohamed VI en aura pour son dirham. Ce sera peut-être la divine surprise qu’on attend depuis un certain temps.

Le début d’une nouvelle ère, une vraie ?

Ali Lmrabet

Partagez nos articles sur les réseaux !

URL courte: http://www.demainonline.com/?p=8932

Posté par le 25/11/2011. inséré dans Edito. Vous pouvez suivre les réponses de cet article à travers le RSS 2.0. Les commentaires et les pings sont actuellement fermés.

18 Commentaires pour “Voter pour qui et pour quoi ?”

  1. Charles-Mouloud

    Entre la monarchie dans sa forme actuelle et l’islamisme rétrograde rampant, le boycott est la voie de la sagesse.

  2. Baba 3ichour

    Si vous vous ne bougez pas le popotin vous n’aurez que dalle
    comme divine suprise !

    Merci pour le retour d’AL en tant qu’éditorialiste.
    L’édito donne le la à une publication aussi électronique puisse-t’elle etre.

  3. bram

    il y aura peut être une forte abstention..
    ma question: qu’adviendra t-il si, d’une manière ou d’une autre..(pression,bourrage d’urne,…)ou bien, si les électeurs participent quand même assez, de sorte que l’makhzen arrive quand même a sauver la face,
    qu’adviendra t-il du mouvement mamsawtinch, est ce que ça sera un échec pour tout le mouvement?
    que sera la suite?
    bien sûr, j’espère, et je crois que le 20fev. ne baissera pas les bras, et que la contestation va se poursuivre.

  4. DAF

    @ bram

    Le mouvement du 20 février n’est pas mis en équation, pour plagier Hassan Ben Leglaoui. Que les Marocains votent ou ne votent pas, ou que le Makhzen gonfle les urnes et trafique les résultats, ce qu’il va certainement faire, cela ne changera rien au droit et à la légitimité des revendications de ce mouvement.
    Tout le monde n’est pas dupe.

  5. Anwar

    Le ‘cirque ‘ comme aimait à le répéter H2, n’est rien d’autre que l’une de ses fabrications malfaisantes, l’une de ses trouvailles perfides pour empêcher le peuple marocain de marcher vers sa libération.
    Est-il si compliqué d’exiger des conditions drastiques, pour siéger au parlement ? Bien sûr que non. Il n’y a rien de plus facile.
    Mais, peut-on imaginer des parlementaires marocains réellement autonomes, représenter les droits et intérêts vitaux du peuple ? Ces mêmes droits et intérêts, confisqués par le palais ? Si le rôle essentiel du despote du Maroc, est celui de veiller minutieusement à priver le peuple marocain de ses droits, pour favoriser sa famille et ses proches, alors quelle est l’utilité d’avoir un parlement ? L’utilité en est fallacieuse et trompeuse, à l’exemple de tout le reste qui fait ‘l’État du Maroc ‘.

    La condition essentielle pour être un député marocain est strictement liée à l’ignorance et à la soumission au trône. Il n’y en a pas d’autres. H2 a passé trente huit ans de son existence néfaste, a tresser une toile d’araignée diabolique, pour y piéger le peuple marocain, afin d’exercer sa volonté de monarque absolu sur le pays. Le parlement fait partie de cette toile.
    On sait que les lois et réglements sont élaborés au parlement. Des lois qui régissent les rapports entre le gouvernement et la population. C’est un danger pour le pouvoir absolu. Les lois peuvent lier les mains du despote, affaiblir sa rafle et réduire ses confiscations. D’où le choix de députés ignorants, soumis et incapables d’élaborer quoi que ce soit.

    En effet, le parlement marocain est un cirque, monté par un clown démoniaque.
    Et c’est ainsi que Momo entend gouverner. Comme son spécimen de père.

    • settof

      Pour corroborer encore plus ta pertinente analyse,mon cher Anwar,je rappelle que HassanII,a declaré lors de l’ouverture d’un cession parlementaire dans les années 80 aux députés : »vous etes tous mes ministres.J’ai devant moi 325 ministres ».Et les applaudissements fusent.Une veritable standing ovation.Là,j’ai compris que personne dans ce pays ne mesure la gravité de ce mélange des genres.Et personne ,ni les partis de la soit-disant opposition ni sa presse , ne s’en est offusqué

  6. farid

    nous votons massivement pour un maroc qui avance, pour un maroc qui va barrer la route aux opportunistes qui se croient plus malins pour fouttre le bordel au pays, nous votons car nous croyons fort en SM le Roi.
    enfin, nous votons pour un maroc meilleur et qu’à cela vous déplaise…

  7. harrouda

    Heureux les « Marocains » résident à l’étranger (MRE) , le Makhzen a décidé de leur épargner cette question et de même de ne point affronter le dilemme de participer ou boycotter les élections . Ils vivent dans des pays démocratiques , ont essayé la citoyenneté , participent à des élections , assument devoirs et droits ; mais le Makhzen a opté de les mettre hors état de voter et ont rejoint malgré eux les rangs des gentils « sceptiques  » et autres  » Nihilistes mal intentionnés  » qui appellent au boycott . 6.000.000 de MRE , « Harragas  » de la  » Démocratie  » Alaouite , récusés d’exercer un droit inscrit et garanti par la constitution . Le seul droit qui leur laisse le Makhzen c’est choisir entre le « Banque populaire « , « Waffa Bank  » et autres requins sous les ordres de l' »O N A  » pour alimenter le pays en devises .
    Comment continuer de défendre la participation des étrangers aux élections locales dans certains pays de l’ Europe , revendication véhiculée par des partis et des associations – N. Sarkozy a émis une promesse dans ce sens en 2008 – quand votre pays d’origine vous refuse avec mépris ce droit .
    Moi , le Boycott : j’ en ai rêvé …le Makhzen l’ a fait …. Je ne suis pas fâché et je suit assidument la campagne électorale , je cherche à connaître tous les emblèmes et symboles des partis : Le tracteur , Le robinet , véhicule de Marque Peugeot , le cheval (ou hongre ) , le Coq ….le dindon ; Non , cette volatile de farce , c’est ceux qui votent aujourd’hui …..Sur les Tv du Makhzen les interventions des partis politiques relèvent du registre et du fonctionnement de la  » comédie de caractère  » avec une couche épaisse de baratin ennuyeux et de baragouinage insupportable ; on peut mourir de rire ou de « Rghdaid . Spectacle Divertissant et tonique , garanti , c’est un filon à insérer dans les émissions tels que :  » Talk -Show  » ,  » Le caméra caché « ,  » Réponse à tout  » ,  » Nos amis les bêtes « ,  » Je ne sais rien , mais je dirai tout  » , et toutes les « Réalités Show  » des pauvres … votez , rira bien celui qui boycottera !!!!!

  8. Citoyen

    Voter pour quoi si tout ce cinéma d’élections législatives, tout ce théâtre d’ombres, a pour seul but de sauver le trône d’une possible accélération de l’histoire …

    Effectivement cher Ali, le Makhzen alaouite ne veut que sauver sa peau même avec les détestables « islamistes » de Sa Majesté Chérifienne… réputés mauvais même pour l’image que le Makhzen veut donner de lui-même à l’étranger, voire pour l’image personnelle de cette monarchie alaouite elle-même, cette image des Mille et une nuits des palaces libertins de Marrakech !

    Même Sa Majesté Chérifienne, Commandeur des croyants en titre selon la charte du royaume chérifien et descendant du prophète de l’Islam, selon une légende savamment entretenue, confie aux diplomates américains qu’il a horreur des barbus et qu’en général il ne porte pas dans son cœur les « islamistes » même soient-ils de velours, selon un câble wikileaks !

    Mais compte tenu de cette bourrasque qui souffle encore violement sur l’Afrique du Nord et le Moyen-Orient, et puisque la monarchie est avant tout d’essence machiavélique, elle est prête cette fois à composer avec le diable s’il le faut, même avec Satan en personne y compris ses barbus indociles aux sirènes du modernisme, très obéissants en l’occurrence à Sa Majesté Chérifienne le Sultan !

    Mais pas à un n’importe quel prix, il faut quand même quelqu’un proche du sérail au Pouvoir eternel du Makhzen…Eh oui, toujours quelqu’un du clan mais déguisé cette fois en « islamiste » pour assurer la relève malicieusement sans être pointé du doigt directement, plutôt pour continuer à berner le Peuple de Tamazgha en attendant la fin de cette bourrasque !

    Or, ce clan ne veut tout simplement pas comprendre que désormais l’Histoire est en marche ou plutôt ne veut pas croire que le Peuple de Tamazgha est concerné aussi par cette Histoire, ne veut pas admettre que ce Peuple est lui aussi désormais réveillé pour de bon cette fois-ci et il ne se laissera pas dompter aussi facilement comme auparavant par ces individus issus du même clan qui se partagent les rôles selon les circonstances et la météo !

    C’est vrai, les intérêts sont les intérêts… mais le Makhzen ne se rend pas compte qu’il est désormais cuit !

    • kalimatoun

      Le Maroc avance que vous le vouliez ou pas.
      Vous vous posez en soit disant vrais patriotes marocains alors qu’au fond, vous rêvez d’une insurrection qui aura comme conséquence le chaos. Détruire pour reconstruire dirons certains… Du n’importe quoi à mon sens.
      Vous ne reconnaissez jamais les avancées qui ont été réalisées, ni le bon travail effectué par le roi et le gouvernement dans certains domaines. Juste bons à souligner ce qui ne va pas (aucun prob avec ca en temps normal) en exagérant, médisant et même mentant souvent (infos basées sur des ragots et sans véritable vérification).
      Vous seriez plus crédibles si vous étiez plus objectifs et équilibrés dans vos analyses à deux balles.
      Les évènements vous contre-disent messieurs les « démocrates » aigris.
      La « Revolucion » de vos fantasmes n’arrive pas et n’est pas prête d’arriver (je suis prêt à gager).
      Le Maroc continuera d’avancer avec vous ou sans vous.
      Quand aux vrais problèmes (corruption, inégalités sociales, etc…), votre blabla habituel n’y changera pas grand chose.

  9. ablalove

    le ministre vient d affirmer que la majorité des marocains n a pas participé…sur 13000000 seulement 45pour cent ont répondu présents…..mais entre 13000000 et 22000000 potentiels électeurs …….donc le vrai pourcentage ne dépasse pas 25 pour cent!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!un fiasco………………………………….

  10. Citoyen

    Concitoyennes, Concitoyens notre ennemi N° 1 est la mafia au pouvoir à Paris !

    La mafia parisienne, ses partis, ses institutions, ses lobbys, ses différents médias… ce sont les vrais ennemis des Marocains !

    Mafia parisienne Dégage !

  11. Citoyen

    Voici une analyse objective… très intéressante :

    MAROC : APPROFONDISSEMENT DE LA CRISE

    samedi 26 novembre 2011

    Publié dans : Hebdo Tout est à nous ! 125 (24/11/11)

    Des élections législatives auront lieu le 25 novembre. Il s’agit d’avoir un Parlement remanié à la suite de l’adoption des réformes constitutionnelles du mois de juin. En réalité, le Parlement garde cette fonction de chambre d’enregistrement issue d’élections contrôlées qui sont avant tout un pacte d’allégeance vis-à-vis du palais. Dans l’esprit du pouvoir, ces élections sont supposées clore le cycle des « réformes politiques ». Or, le scénario qui se dessine est celui d’un boycott massif.

    À la différence de 2007, où le taux d’abstention était déjà très fort, le rejet passif tend à devenir un acte de confrontation politique avec le pouvoir. Non seulement l’ensemble du Mouvement du 20 février appelle au boycott, mais ce positionnement trouve un écho populaire très vaste. Les dernières manifestations des 13 et 20 novembre témoignent également d’une radicalisation politique. Le pouvoir absolu de la monarchie est directement visé. Le pari selon lequel le Mouvement du 20 février allait s’essouffler et se diviser est d’ores et déjà perdu. Non seulement la contestation atteint un caractère de masse sans précédent dans les grandes villes périphériques, mais le front politique pour le boycott s’est élargi. Ainsi des courants « réformistes » qui d’habitude participent aux élections (PSU, PADS ), mais aussi de la mouvance islamiste extra-légale (Justice et bienfaisance) qui jusque-là n’appelait ni au vote ni au boycott, se sont clairement positionnés dans ce sens, en plus des courants de la gauche radicale.

    En réalité, la monarchie joue ses dernières cartes politiques et le sait. Sa hantise immédiate est un faible niveau de participation qui serait un désaveu de sa politique. À l’inverse, un fort taux de participation serait compris comme un caprice du prince digne des années de Hassan II et accentuerait la défiance populaire. Mais sa véritable hantise est la prise de conscience qu’elle a en face d’elle un ras-le-bol populaire profond qui dépasse de loin la base sociale des oppositions constituées et qui va au-delà d’un conflit classique. Que faire si la contestation continue ? Si pendant des décennies, la façade démocratique assurant un multipartisme formel a pu servir d’écran et de rideau de fumée, le roi est aujourd’hui aux abois. Il n’a pas su construire des partis de type nouveau capables d’élargir sa base sociale et politique d’appui. Ce sont les mêmes affairistes et corrompus qui se présentent, tous discrédités.

    Au-delà des résultats des prochaines échéances qui verront sans doute la percée calculée des islamistes légaux du Parti de lajustice et du développement (PJD), le risque est de voir d’autres couches populaires basculer dans la contestation devant l’absence de changement.

    Après dix mois de lutte, le statu quo devient difficile. En réalité, le temps joue maintenant en faveur des mobilisations. Durant la campagne électorale, des dizaines de militants de gauche ont été arrêtés, et tout matériel appelant au boycott a été saisi. Le pouvoir se prépare à la confrontation massive. La solidarité doit être fortement présente avant l’embrasement inévitable.

    Chawqui Lotfi

    http://www.npa2009.org/content/maroc-approfondissement-de-la-crise

  12. Tafa Ghris

    je ne crois pas que si l’absentéisme pourrai , mêm confirmé , se prévaloir pour faire tomber les élections. Y a aussi un peu de fric versé par les ennemies du peuple pour financer les élections. Que dira tu de ça mon cher Ali Lambert???? s’aligneront t- ils pour lâcher le jeu??? dis moi encore mon cher Lambert, si ils lâchent, imaginons, qui payera les pots cassés??? c’est, toi, moi et d’autres braves marocains(es)… Reste quoi ou qui.. reste le Roi pourrai-il jeter l’éponge???

  13. Tafa Ghris

    le Roi devra, par la force des choses, lâcher l’éponge si il veut rester encore le Roi des Marocains(es). Si il le fera, nous braves marocains(es) pourront réorganiser des élections libres,…et de ce fait nous ferons revenir le Roi dans sa PATRIE … LA PATRIE DES MAROCAINS(ES) LIBRES…

  14. Tafa Ghris

    Vous croyez que vous êtes seuls(es) les membres de l’équipe DEMAINONLINE,…Non, vous n’êtes pas seuls(es) dans le champs du combat… Non, nous sommes avec vous.. standing as trees..

  15. AAKKY

    Suite à la déclaration du ministre de l intérieur pour ce qui est du plagiat des élections du 25 nov,on ne peut que constater la myopie volontaire des médias occidentaux!!les intervenants pertinants n ont pas cessé de crier que la masse des électeurs s élève à près de 20millions d electeurs et seuls 6millions ont voté dont 450000 abstentions,donc 25% seulement ont voté une minorité flagrante!!aucune presse ni média n ont relayé cette info,et pour cause ils soutiennent le despotisme d une dictature chancelante,un royaume sous perfusion de pétrodollars et « d aides occidentales »!!l occident avec tous ces moyens n a pas vu venir la vague de tunisie ,ni de l egypte !!quant à celle de la lybie c était une opportunité de récupérer les 230milliards de dollars des kadafis et envisager un autre émirat en méditerrannée!!le Maroc par sa géographie surtout et ses richesses minières et agricoles et même touristiques ne doit pas échapper à l opportunisme des affairistes et bailleurs de fonds du régime mafieux de momo6!!pourvu que leurs intérêts soient preservés(chose que s est empreessé de déclarer le nouveau porte voix du palais aux médias occidentaux!!)l occident est prêt à continuer àfricoter avec le régime contesté de momo6!!on n a pas encore entendu ou vu des interventions des ténors tels que BHL Vergès(le doyen des sénateurs nonpas l avocat!!)ou un Badinter (le justicier de la république parrain d une certaine dati!!)intervenir sur les exactions et la ditature de leur amir le roi!!le Maroc restera encore sous tutelle comme l était la cochinchine(indochine et vietnam par la suite!!)jusqu’à ce que l émancipation du peuple prenne le dessus sur l analphabétisme maintenu et soutenu par l actuel régime de momo6 béni par la france coloniale et les pétrodollars des émirs viscieux et pervers du golfe qui viennent investir leurs « bourses »dans les parties chaudes du royaume!!
    merci pour cette liberté d expression cher A.L

Les commentaires sont fermés

Connexion | Demain online Copyright 2014